Sur requête de l'Arabie saoudite, Netflix retire un épisode critique envers le royaume

- Avec AFP

Sur requête de l'Arabie saoudite, Netflix retire un épisode critique envers le royaume© Bandar Al-Jaloud Source: AFP
Le prince héritier Mohammed ben Salmane, homme fort du royaume saoudien.

Netflix a choisi de retirer un épisode de l'émission «Patriot Act with Hasan Minhaj» en Arabie saoudite car le commentateur y critiquait vivement le royaume. La plateforme américaine explique ainsi avoir répondu à «une requête légale valide».

«Nous soutenons fortement la liberté artistique à travers le monde et avons seulement retiré cet épisode en Arabie saoudite après avoir reçu une requête légale valide et pour nous conformer à la législation locale» : c'est ainsi que, cité par le quotidien britannique Financial Times, Netflix a finalement justifié sa décision de retirer de sa plateforme en Arabie saoudite, l'épisode d'une émission satirique critiquant le royaume.

Dans l'épisode en question de «Patriot Act with Hasan Minhaj», l'humoriste et commentateur politique américain évoquait le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et critiquait la politique du prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) ainsi que la campagne militaire de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen.

En outre, comme le rapporte le quotidien britannique, le commentateur avait, lors de son intervention, accusé les multinationales de la Silicon Valley de «nager dans l'argent saoudien».

«C'est le moment de réévaluer notre relation avec l'Arabie saoudite», avait également affirmé le commentateur Hasan Minhaj dans l'épisode. «Il y a des gens en Arabie saoudite qui luttent pour de vraies réformes mais MBS n'est pas l'un d'eux», ajoutait-il.

L'épisode, qui reste disponible sur la plateforme Netflix hors Arabie saoudite, peut par ailleurs être visionné sur YouTube.

Lire aussi : Yémen : l'Arabie saoudite recruterait des adolescents soldats dans le Darfour ravagé par la guerre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter