Netanyahou voit l'Etat d'Israël et la puissance de Tsahal comme meilleure réponse à l'antisémitisme

Netanyahou voit l'Etat d'Israël et la puissance de Tsahal comme meilleure réponse à l'antisémitisme© Baz Ratner Source: Reuters
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou discute avec ses troupes sur le mont Hermon sur le plateau du Golan, en février 2015.

Réagissant à un sondage réalisé par CNN, d'après lequel les stéréotypes antisémites se porteraient bien en Europe, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a estimé que la puissance militaire de son pays était la meilleure réponse à y apporter.

«La meilleure réponse à l'antisémitisme est l'Etat d'Israël et les forces de défense d'Israël. Auparavant, nous étions une feuille portée par le vent, ils pouvaient nous massacrer. Aujourd'hui, nous avons le pouvoir de répondre» : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui tient également le rôle de ministre de la Défense depuis la démission d'Avigdor Liberman, a insisté devant ses troupes le 27 novembre, sur le rôle que joue l'armée israélienne dans le combat contre l'antisémitisme.

«L'esprit des Maccabées est ici, vous êtes les Maccabées. Nous vainquons nos ennemis avec la force et l'esprit extraordinaire que je vois ici, que je vois dans l'armée israélienne et tous nos guerriers», a-t-il fait valoir, en référence aux juifs qui résistèrent contre la politique d’hellénisation pratiquée par les Séleucides au deuxième siècle avant Jésus Christ. Depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948, Tsahal est l'épine dorsale de la souveraineté israélienne, n'hésitant pas à faire la guerre, chaque fois qu'il n'y a «plus d'autre choix», a-t-il encore soutenu. 

Des propos prononcés après la publication d'un sondage par la chaîne américaine CNN, selon lequel 18% des 7 000 personnes interrogées pensent que l'antisémitisme est une réponse aux actions quotidiennes des Juifs. D'après ce sondage, une personne sur cinq a également déclaré que les Juifs avaient trop d'influence dans les médias ainsi qu'en politique.

«L'antisémitisme, l'antisionisme, les politiques anti-israéliennes, l'idée que le peuple juif n'a pas le droit d'avoir un Etat, c'est l'antisémitisme suprême aujourd'hui», a réagi le chef du gouvernement auprès de CNN. Et de conclure : «Je pense que l'antisémitisme est une maladie ancienne et que, lorsqu'elle montre son odieux visage, elle s'attaque d'abord aux Juifs, mais ne s'arrête jamais à cela et balaye ensuite des sociétés entières.»

Lire aussi : Israël demande à France 2 d'annuler la diffusion d'un reportage sur Gaza

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»