«Je n'irai pas à Riyad» : Bruno Le Maire annule sa participation au forum économique saoudien

«Je n'irai pas à Riyad» : Bruno Le Maire annule sa participation au forum économique saoudien© Stoyan Nenov Source: Reuters
Bruno Le Maire.

Réagissant à l'affaire Khashoggi, le ministre français de l'Economie et des Finances a estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour maintenir sa participation au «Davos du désert» qui doit se tenir du 23 au 25 octobre 2018 à Riyad.

Ce 18 octobre, à l'antenne de Public Sénat, Bruno Le Maire a annoncé qu'il annulait sa participation au forum économique saoudien qui doit se tenir du 23 au 25 octobre 2018 à Riyad.

Le ministre français a expliqué avoir pris sa décision en réaction à l'affaire Khashoggi, journaliste saoudien critique envers le pouvoir de Riyad, porté disparu depuis le 2 octobre, jour où il avait pénétré dans le consulat saoudien d'Istanbul.

«Je n'irai pas à Riyad la semaine prochaine» a déclaré Bruno Le Maire qui a précisé qu'il avait appelé son homologue saoudien pour l'avertir de l'annulation de sa participation au forum. «Je pense qu'il peut parfaitement comprendre que dans les circonstances actuelles, le ministre de l'Economie française ne se rende pas à Riyad» a-t-il affirmé.

Alors que la décision du ministre français vient alonger la liste des responsables boudant le «Davos du désert», Bruno Le Maire a également déclaré : «Le président de la République l'a dit très clairement, les faits sont très graves.»

Parmi les premières personnalités publiques à avoir annulé leur participation au forum : la directrice générale du FMI Christine Lagarde, Dara Khosrowshahi, patron du groupe Uber ; Richard Branson, milliardaire britannique, fondateur du groupe Virgin ; ou encore Jamie Dimon, PDG de la banque JPMorgan Chase.

Affaire Khashoggi : mise en garde occidentale

Le 13 octobre, le président américain Donald Trump faisait monter la pression d'un cran, promettant un «châtiment sévère» à l'Arabie saoudite s'il s'avérait qu'elle était responsable de la disparation du journaliste.

Affirmant avoir recoupé l'information auprès de deux sources différentes, CNN affirmait deux jours plus tard que Riyad pourrait reconnaître la mort de Jamal Khashoggi. Le journaliste saoudien pourrait avoir perdu la vie après un interrogatoire qui aurait mal tourné au consulat saoudien d'Istanbul.

Lire aussi : Affaire Khashoggi : Donald Trump menace Riyad d'un «châtiment sévère» si son implication est avérée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter