Pour rivaliser avec la Russie et la Chine, les Etats-Unis créent leur «force spatiale»

Pour rivaliser avec la Russie et la Chine, les Etats-Unis créent leur «force spatiale» © Carlos Barria Source: Reuters
Donald Trump tenant dans sa main un jouet représentant un astronaute, à la Maison Blanche, le 11 décembre 2017 (image d'illustration).

Le vice-président des Etats-Unis Mike Pence a annoncé la création d'une «force spatiale», répondant aux souhaits précédemment exprimés par le président Donald Trump : «Nous ne voulons pas que la Chine, la Russie et d'autres pays nous dominent.»

Dans un discours devant les représentants des forces armées réunis au Pentagone, le vice-président des Etats-Unis Mike Pence a annoncé ce 9 août la création d'une «force spatiale» américaine, promise le 18 juin dernier par Donald Trump. 

«L'espace a fondamentalement changé depuis une génération», a déclaré Mike Pence. «Aujourd'hui, d'autres nations cherchent à perturber nos systèmes basés dans l'espace et contestent comme jamais la suprématie américaine.» Dans le viseur de la Maison Blanche, la Chine et la Russie, parmi d'autres, qui «développent des armes anti-satellite à la fois destructrices et non-destructrices qui pourraient voir le jour dans les années à venir», selon un mémo de la Maison Blanche cité par le site The Independent. «Nos adversaires ont déjà transformé l'espace en un champ de bataille», a-t-il également affirmé.

Mike Pence a notamment pointé du doigt le lancement d'un missile balistique en 2007 par la Chine, qui a alors réussi à détruire l'un de ses propres satellites, «une démonstration hautement provocatrice de la capacité croissante de la Chine à militariser l'espace», selon lui.

La Russie a également été évoquée lors de son allocution, entre autres pour ses projets de laser aéroporté.

A la suite de cette allocution, le président Donald Trump s'est empressé de réagir sur Twitter : «La force spatiale, jusqu'au bout !»

Un lancement progressif 

La «space force» devrait ainsi devenir la sixième branche des forces armées américaines. Pour l'heure, l'activité relative à l'espace est sous la tutelle de l'armée de l'air, l'US Air Force.

Pendant son discours, le vice-président américain a détaillé les étapes nécessaires au lancement de cette nouvelle force d'ici 2020. Au programme : la création d'un nouveau commandement de l'espace, à l'instar des commandements géographiques tels que l'Africom pour l'Afrique ou thématiques comme le Stratcom, le commandement stratégique chargé de l'armement nucléaire du pays. Mais avant toute chose, le Congrès devra approuver un budget supplémentaire de huit milliards de dollars pour les cinq années à venir.

Dans un discours à la Maison Blanche le 18 juin, Donald Trump avait réitéré sa volonté de se lancer dans la conquête militaire de l'espace : «L'Amérique sera toujours la première dans l'espace». Il avait alors déjà mentionné la Chine et la Russie : «Nous ne voulons pas que la Chine, la Russie et d'autres pays nous dominent, nous avons toujours dominé.»

Lire aussi : «Nous devons dominer l'espace» : Trump ordonne au Pentagone de créer une force armée spatiale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter