«Pour vous, ce sont des cacahuètes !» : le show de Trump sur les armes au prince saoudien (VIDEO)

«Pour vous, ce sont des cacahuètes !» : le show de Trump sur les armes au prince saoudien (VIDEO)© Mandel Ngan Source: AFP
Le président américain Donald Trump et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane à la Maison Blanche le 20 mars 2018 à Washington DC.

A l'occasion de la visite du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane aux Etats-Unis, le président Donald Trump a présenté à la presse les contrats signés entre les deux pays. Il n'a pas pu s'empêcher de taquiner son interlocuteur.

Dans un exercice de communication habituel à grand renfort de photos explicatives, le président américain Donald Trump a dévoilé à la presse le 20 mars les montants des contrats signés en matière d'armement entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite. Tout en égrenant les sommes consenties par le prince héritier Mohammed Ben Salmane, il lui lancé une petite plaisanterie. Un moment cocasse qui n'a pas échappé aux caméras. 

525 millions de dollars... Pour vous, ce sont des cacahuètes !

«Trois milliards de dollars, 533 millions de dollars, 525 millions de dollars», débute ainsi Donald Trump en montrant les photos. Avant de se tourner vers le prince héritier en ajoutant : «Pour vous, ce sont des cacahuètes !» Le dirigeant saoudien éclate de rire.

Silence sur la guerre au Yémen

Donald Trump a loué ces accords de vente d'armes et de matériel de défense qui s’élèvent au total à 12,5 milliards de dollars. Il n'a toutefois pas évoqué le conflit qui ravage le Yémen depuis quatre ans et qui a fait au moins 10 000 morts, dont environ la moitié de civils. Une coalition de pays arabes dirigée par l'Arabie saoudite y intervient militairement depuis mars 2015. Ses frappes sont régulièrement décriées par les organisations humanitaires, notamment pour l'utilisation d'armes prohibées par le droit international, ou encore pour le caractère indifférencié des bombardements, qui touchent marchés ou hôpitaux. Le Yémen est l'un des pays les plus pauvres de la planète et la situation sur place y est désormais décrite par l'Onu comme la «pire crise humanitaire» au monde depuis la Seconde guerre mondiale.

Après le Royaume-Uni le 7 mars et les Etats-Unis le 20 mars, le prince héritier Mohammed Ben Salmane se rendra en France le 9 avril à l'invitation du président français Emmanuel Macron. Un rapport d'Amnesty international dévoilé le 20 mars met en cause les ventes d'armes de la France aux pays qui, comme l'Arabie saoudite, se livrent à de graves violations des droits de l'homme dans le cadre du conflit au Yémen.

Lire aussi : «Si l'Iran développe une bombe nucléaire, nous ferons de même», assure le prince héritier saoudien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter