Le président tchétchène Kadyrov montre les muscles à l'approche de la présidentielle russe (VIDEO)

Le président tchétchène Kadyrov montre les muscles à l'approche de la présidentielle russe (VIDEO)© Рамзан Кадыров / Vkontakte
Ramzan Kadyrov

Fan invétéré de sport, le président tchétchène a lancé, via une vidéo, un défi d'haltérophilie à de hauts responsables russes, alors qu'approche à grands pas l'élection présidentielle. Il a en outre appelé les électeurs à se rendre aux urnes.

Ramzan Kadyrov a publié le 3 mars sur son compte Twitter, une vidéo dans laquelle il effectue un exercice de développé couché – soulevant à 18 reprises des altères de 100 kg. Pour autant, le chef de la République tchétchène, qui appartient à la Fédération de Russie, n'avait pas l'intention de donner une leçon de musculation, mais plutôt celle de faire passer un message politique.  

«Je vous demande [...] à tous de participer à l'élection du président de la Fédération de Russie et d'élire un candidat digne. Je défends un président digne», lance-t-il face caméra, avant de terminer son propos par un «Allah akbar» («Dieu est grand» en arabe). 

Avant son propos, Ramzan Kadyrov a mis au défi ses collègues politiques Viatcheslav Volodine, président de la Douma (chambre basse du Parlement russe) et le président de la République de Karatchaïévo-Tcherkessie, Rashid Temrezov, de réaliser la même performance physique.  

Ce n'est pas la première fois que Ramzan Kadyrov s'illustre dans ce type de vidéo : du karaté à l'athlétisme en passant par la boxe, le dirigeant tchétchène a donné de sa personne à plusieurs reprises pour faire la promotion du sport. Il ne rechigne pas non plus à inviter des célébrités internationales du noble art, telles que le boxeur américain Floyd Mayweather.  

Les Russes se rendront aux urnes le 18 mars, pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Lire aussi : Ramzan Kadyrov met ses trois fils âgés de 8, 9 et 10 ans au MMA et fait scandale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter