Ramzan Kadyrov met ses trois fils âgés de 8, 9 et 10 ans au MMA et fait scandale

Les très jeunes fils de Ramzan Kadyrov sont à l'origine d'une polémique en Russie après leur participation à un tournoi de MMA© Capture d'écran du compte Twitter : @MoscowTimes
Les très jeunes fils de Ramzan Kadyrov sont à l'origine d'une polémique en Russie après leur participation à un tournoi de MMA

Le président de la république de Tchétchénie, a défrayé la chronique en publiant une vidéo qui montre son fils Akhmad, 10 ans, mettre KO son adversaire dans une compétition de MMA. Le vice-ministre russe des Sports a ouvert une enquête.

Ramzan Kadyrov a encore frappé. Enfin, cette fois, ce sont plutôt ses fils qui ont porté les coups. Akhmad, 10 ans,  Eli, 9 ans, et Adam, 8 ans, ont participé à leur première compétition de MMA sous les yeux de leur père. C’était le 4 octobre à Grozny pour le Grand Prix Akhmat-2016. Pour rappel, la discipline se veut un sport de combat où tous les coups, ou presque, sont permis. C’est l'aîné de la fratrie qui a eu l’honneur de voir la vidéo de son combat diffusé sur le compte Instagram de Ramzan Kadyrov le 5 octobre. Un enregistrement qui a suscité de vives réactions en Russie.

Pavel Kolobkov, vice-ministre russe des Sports, a annoncé à l’agence TASS l'ouverture d'une enquête. Mais c’est de Fedor Emelianenko que sont venues les plus vives critiques. La légende vivante de la discipline, aujourd’hui à la tête de l'Union russe des arts martiaux mixtes, a fermement condamné la participation d’enfants à ce tournoi.

Auteur: sportmma

«Ce qui est arrivé au tournoi de Grozny est inacceptable et ne peut pas être justifié», s'est-il indigné, lui aussi, sur Instagram. Il a notamment souligné que les prestations des enfants, qui étaient annoncées comme des démonstrations, étaient en fait «des combats réels».

Kadyrov, amateur de sports de combat

Fedor Emelianenko, qui compte 36 victoires en 41 combats de MMA, s’est lamenté que «des petits garçons de 8 ans se battent devant des adultes qui applaudissent». Il a rappelé que les enfants âgés de moins de 12 ans n'étaient pas autorisés à participer aux tournois et que ceux qui avaient plus de 12 ans devaient porter un casque.

Lire aussi : Lutte contre les drogues à la tchéchène : «Tirez sur les toxicomanes, et fini les problèmes»

Grand fan de boxe, le dirigeant tchétchène a eu plusieurs fois l’occasion de mettre les gants.

La plus célèbre restant sûrement la convocation de son ministre des Sports et de la Culture physique, Salambek Ismaïlov, le 23 avril 2013 sur… un ring de boxe. Ramzan Kadyrov lui reprochait de mal entretenir le bâtiment abritant son ministère. Une erreur qui lui aura valu de recevoir quelques crochets. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales