«Diffamation !» : Le documentaire de la BBC sur les dangers des hooligans russes scandalise Moscou

«Diffamation !» : Le documentaire de la BBC sur les dangers des hooligans russes scandalise Moscou© Sergio Perez Source: Reuters

L'ambassade de Russie à Londres a trouvé choquant le film «L'Armée des hooligans russes», produit par la BBC sur le thème des supporters de football en Russie, jugeant qu'il vise uniquement à discréditer la Russie dans l'organisation du Mondial 2018.

«Le film intitulé L'Armée des hooligans russes produit par la BBC alors que la Russie organise la Coupe du Monde de football en 2018 est choquant. Cela donne vraiment l'impression que son objectif est de semer la peur dans la société britannique pour empêcher les supporters de se rendre en Russie», a déclaré l'ambassade russe à Londres dans un communiqué. 

Lire aussi : Mondial de football 2018 : la BBC donne la parole aux «hooligans russes» et c’est… surprenant

Le documentaire est basé uniquement sur des «images soigneusement sélectionnées» des affrontements impliquant «certains hooligans russes violents» à Marseille, en juin 2016, selon l'ambassade.

«Les réalisateurs de BBC2, chaîne financée par le gouvernement britannique, ont fait tout leur possible pour discréditer la Russie et la prochaine Coupe du monde [2018]», ajoute le communiqué, rappelant qu'une campagne similaire avait été lancée avant les Jeux olympiques d'hiver de 2014, à Sotchi.

Nous assistons à l'érosion de la qualité et de l'objectivité de nos collègues de la BBC

L'ambassade a également noté que les gens «vulnérables et enclins à la violence» existaient dans toutes les sociétés et tous les pays.

«Il n'y a pas d'exception à cela et l'histoire des Championnats d'Europe nous le montre. Assurer une sécurité irréprochable lors de la Coupe du Monde est une priorité absolue pour la Russie, étant donné l'expérience passée d'autres pays européens», poursuit l'ambassade.

De son côté, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov s'est lui aussi montré très remonté par ce qu'il considère être un documentaire visant à diffamer la Russie. «Nous n’avons pas regardé le film et ne comptons pas le faire. Apparemment, nous assistons à l'érosion de la qualité et de l'objectivité de nos collègues de la BBC», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse vendredi 17 février.

Dans la description du documentaire publiée jeudi 16 février, la chaîne BBC2 évoque «une plongée au cœur des groupes de supporters de football russes, des voyous qui ont semé la terreur à Marseille à la future génération qui se prépare à la Coupe du Monde 2018 en organisant des combats d'une immense brutalité dans la forêt».

Avant le communiqué de l'ambassade de Russie à Londres, un ancien leader d'un groupe de supporters russes, les Gladiateurs du Spartak, Vasiliy Stepanov, présenté comme «Vassili le tueur», avait déclaré à RT que ses propos avaient été «grossièrement interprétés» par la presse britannique.

«Je n'ai pas vu le film en lui-même. Je n'ai lu qu'un article à ce sujet dans le journal britannique The Guardian. Et pour moi, il s'agit d'une campagne de diffamation. La partie sur "les forces militaires de Poutine à Marseille" est un mensonge éhonté. Je n'aurais jamais dit ça. Je savais très bien à qui je parlais, et quel genre de réponses ils voulaient avoir.»

Il a cependant déclaré que le réalisateur du documentaire, Alex Stockley von Statzer, qui lui parlait par l'intermédiaire d'un interprète, lui était apparu comme étant une «personne sincère». Ce dernier lui a assuré que ses propos seraient traduits correctement et qu'ils ne seraient pas mal interprétés.

Après le match de l'Euro 2016 entre la Russie et l'Angleterre au Stade Vélodrome de Marseille, un groupe de supporters russes avait fait irruption dans la tribune anglaise et attaqué les fans britanniques. Les combats se sont ensuite répandus dans les rues de la cité phocéenne, semant le chaos.

Lire aussi : Euro 2016 : le Kremlin demande aux supporteurs russes de ne pas répondre aux provocations

Suite aux incidents, l'UEFA avait infligé une amende de 150 000 euros à la fédération russe de football et averti que la sélection russe serait disqualifiée du prestigieux tournoi en cas de récidive de ces incidents. L'Angleterre a également été menacée de disqualification en raison de la violence de ses propres supporters, mais n'a jamais été formellement inculpée par l'UEFA.

Lire aussi : Suspension avec sursis de la Russie : la fédération promet de respecter les sanctions

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.