Allemagne : des armes dérobées dans une base militaire américaine

© US Department of Defense

Des responsables américains ont révélé que des armes avaient été volées à la Panzer Kaserne près de Stuttgart en juillet. Les armes n'ont pas été localisées et les responsables pensent qu'ils ont peut-être été revendues sur le marché noir.

«Plusieurs pistolets semi-automatiques, un fusil automatique de petit calibre et un fusil de chasse figurent parmi les éléments subtilisés», a déclaré Chris Grey, un porte-parole du commandement des investigations criminelles de l'armée américaine.

De tels cas de vol sont généralement traités en interne, mais étant donné que plusieurs semaines ont passé depuis le vol et que les armes n'ont toujours pas été retrouvées, l'armée américaine a décidé de rendre l'affaire publique.

«En raison de l'enquête qui est toujours en cours, nous ne publierons aucune information supplémentaire ou de précisions sur les objets volés pour protéger l'intégrité du déroulement de l'enquête», a déclaré Ray Johnson, un porte-parole du commandement européen de l'armée américaine.  

La base, prénommée Cold War, sert de quartier général à la garnison locale et est opérationnelle pour les unités d'élite, y compris les Bérets verts et les Navy Seals . «Nous examinons toutes les possibilités durant l'enquête, mais à ce stade, il ne semble pas qu'une entité extérieure ait volé les armes à feu. Il n'y a pas de traces d'effraction, mais nous n'excluons aucune possibilité», a déclaré Chris Grey. 

Le commandement des investigations criminelles de l'armée américaine a mis en place une récompense de 10 000 dollars (9000 euros) pour tout renseignement fourni sur l'endroit où pourraient se trouver les armes subtilisées. 

«Les autorités allemandes ont été informées et travaillent de concert avec l'armée [américaine] sur l'enquête», a déclaré Ray Johnson.

Le moment de la disparition est particulièrement préoccupant, au vu des récents événements violents survenus en Allemagne. 

Le 19 juillet dernier, un réfugié ayant prêté allégeance à l'Etat islamique a attaqué des touristes dans un train à la hache. Quelques jours plus tard, le 22 juillet, un adolescent germano-iranien de 19 ans a ouvert le feu sur la foule à Munich à proximité d'un centre commercial. Le 24 juillet, un terroriste syrien qui s'était introduit en Allemagne en tant que demandeur d'asile a blessé une quinzaine de personnes dans un attentat à la bombe dont il a été la seule victime.

Lire aussi : Allemagne : 410 terroristes potentiels parmi les réfugiés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales