Allemagne : le terroriste à la hache voulait «venger les pays musulmans»

Source: Reuters

Le profil et les motivations du terroriste qui a attaqué les passagers d'un train en Allemagne, lundi 18 juillet, se précisent. Les enquêteurs ont passé au peigne fin le passé du jeune migrant de 17 ans et la piste de l'Islam radical se confirme.

Après la fouille du domicile du «terroriste à la hache», les enquêteurs allemands ont trouvé un carnet dans lequel le terroriste semble avoir écrit ses dernières volontés et, peut-être, l'explication de son geste. Il explique vouloir «venger les meurtres dans les pays musulmans».

Quelques jours avant son acte, le jeune homme avait contacté son père, lui avait demandé de prier pour qu'il puisse «se venger des infidèles» et «aller au paradis», ont précisé les autorités allemandes lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce mardi 19 juillet. Elles décrivent l'attaquant du train comme un «musulman sunnite très pieux», bien que se rendant rarement à la mosquée. 

Les enquêteurs ont aussi analysé l'activité de l'attaquant sur internet et les réseaux sociaux : 24 heures avant l'attaque, il publiait des messages «contre les ennemis de l'Islam». 

Il semblerait également qu'il ait appris par téléphone, quelques jours avant son acte, la mort de l'un de ses amis en Afghanistan. Les enquêteurs précisent que cela pourrait être l'élément déclencheur de son geste. 

Les autorités allemandes sont aussi en possession d'une vidéo, dont le contenu «est actuellement analysé». Plus tôt dans la journée, Amaq, l'agence de presse affiliée à l'Etat islamique, avait diffusé une vidéo du jeune homme brandissant un couteau devant une caméra, en le qualifiant de «soldat du califat». 

Le jeune homme déclarait alors qu'il souhaitait venger les musulmans et appelait ses coreligionnaires qui ne pouvaient se rendre en Syrie et en Irak à mener des attaques dans leurs propres pays de résidence. Lors de son attaque à la hache des passagers du train, l'assaillant avait crié «Allah Akbar» (Dieu est le plus grand). La piste de l'islamiste radical se confirme donc. Cependant, les autorités allemandes ont mis en garde les médias contre tout «jugement prématuré» avant la fin de l'enquête.

Le terroriste aurait menti sur sa nationalité

Alors que les premières informations des médias évoquaient que l'assaillant était un réfugié afghan, les derniers éléments de l'enquête laissent planer le doute sur ce point. Selon la chaîne ZDF, s'appuyant sur des sources émanant des forces de sécurité, il pourrait s'agir en réalité d'un Pakistanais qui aurait menti sur sa nationalité pour avoir plus de chances d'obtenir un asile en Allemagne.

Grâce à la vidéo diffusée par l'agence Amaq, la police allemande a pu obtenir ces informations. Dans la séquence, on voit le terroriste parler pendant plus que deux minutes un dialecte pachto, absent d'Afghanistan mais parlé au Pakistan. Un document pakistanais a également été retrouvé dans sa chambre, précise la ZDF.

Le jeune homme était arrivé en Europe l'été dernier en tant que mineur non accompagné. Il a vécu dans une famille d’accueil à  Würzburg. Cette attaque en Bavière a blessé cinq personnes, dont deux sont toujours dans un état critique. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales