Attentats de Bruxelles : un deuxième homme serait activement recherché

© reuters Source: Reuters

Selon les médias belges, un deuxième homme aurait participé à l’attaque du métro à la station Maelbeek. Ce dernier aurait accompagné l’un des frères El Bakraoui, Khalid, qui s’est fait exploser dans la rame de métro.

D’après la RTBF, le deuxième homme recherché, suspecté d’avoir participé aux attentats de Bruxelles, aurait été repéré grâce aux images des caméras de vidéo-surveillance du métro, sur lesquelles il porterait un gros sac. Son identité n’est pas connue pour le moment, et les médias belges se demandent pour l'heure s’il est mort ou en fuite. Mais les enquêteurs chercheraient à l’identifier au plus vite.

Pour l’instant, les informations sûres et divulguées par le parquet belge sont les suivantes : les autorités ont identifié les frères belges Ibrahim et Khalid El Bakraoui comme auteurs des attentats coordonnés de Bruxelles, Ibrahim étant l'un des auteurs des attentats de l'aéroport (celui du milieu sur la photo de la video-surveillance) et son frère Khalid le kamikaze du métro.

Najim Laachraoui, à gauche sur la photo prise à l’aéroport, a été confondu grâce à ses empreintes retrouvées sur place. Le troisième homme, à droite, serait toujours en fuite et recherché.

Le testament d'un des kamikazes retrouvé

Les enquêteurs ont également retrouvé le testament du premier kamikaze, Ibrahim El Bakraoui, contenu dans un ordinateur retrouvé dans une poubelle. Dans ce document, il affirmait «ne plus savoir quoi faire», car il était «recherché de partout».

Selon les médias belges, cet enregistrement ferait mention de Mohammed Bakkali, qui est notamment soupçonné d'être complice des attentats de Paris et a été interpellé le 26 novembre dernier à Bruxelles. Les enquêteurs pensent qu'il a loué l'appartement de Schaerbeek où les policiers ont trouvé les empreintes digitales de Salah Abdeslam. Mohammed Bakkali aurait également loué la maison d'Auvalais, près de Charleroi, qui aurait pu servir de planque aux commandos terroristes. En outre, c'est chez sa compagne qu'une vidéo, contenant la surveillance de la maison du directeur du programme de recherche et du développement nucléaire belge, a été retrouvée. Ibrahim El Bakraoui explique, dans son testament, avoir peur de finir à côté de «lui» en cellule, il pourrait s'agir de Mohammed Bakkali ou de Salah Abdelslam. 

Un arsenal découvert

Une perquisition a permis de découvrir 15 kilos d'explosif TATP, 150 litres d’acétone, des détonateurs, des clous et des vis, ainsi que du matériel destiné à confectionner des engins explosifs. Les enquêteurs estiment que cette charge aurait pu être utilisée pour quatre attentats supplémentaires.

Les attaques de Bruxelles ont fait 32 morts et 270 blessés, mais ce bilan n’est malheureusement pas définitif. Dix Français font partie des blessés, dont quatre sont dans un état grave, selon Manuel Valls. 

Lire aussi : Attentats de Bruxelles : le contrôle à la frontière franco-belge encore inexistant (VIDEO)

Unir les efforts pour éviter le pire

Dans une interview à RT, Michael T. Flynn, lieutenant-général de l'US Army à la retraite et ancien directeur du Renseignement militaire (DIA), a rappelé la promesse du groupe terroriste Daesh de «mêler ses combattants aux migrants qui viennent en Europe mais aussi à ceux qui arriveront aux Etats-Unis».

En commentant les attentats de Bruxelles, il a souligné que «nous verrons plus de ces attaques tant qu’on ne fera pas plus contre cet ennemi auquel nous faisons face».

Lire aussi : «J'espère que l’UE laissera les jeux géopolitiques et s'unira aux Russes contre le terrorisme», dit le chef de la diplomatie russe

Michael T. Flynn a aussi appelé la communauté internationale à trouver un moyen pour unir la stratégie sécuritaire américaine à celle de la Russie. «Malgré tous les défis auxquels nous faisons face en ce qui concerne l’Europe de l’Est, l’Ukraine, etc, nous devons trouver un moyen pour combattre cet ennemi», a-t-il conclu.

Michael T. Flynn
Michael T. Flynn

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales