Les terroristes de Bruxelles auraient visé des centrales nucléaires avant de changer de cible

Source: Reuters

Les frères kamikazes Ibrahim et Khalid El-Bakraoui, à l’origine des attentats qui ont frappé le métro et l’aéroport bruxellois, auraient d’abord visé des centrales nucléaires belges, selon le journal La Dernière Heure.

Les frères avaient dissimulé une caméra devant le domicile du directeur du programme de recherche et du développement nucléaire belge. La vidéo a été découverte au cours de perquisitions en décembre dernier chez l’un des suspects des attentats de Paris, Mohamed Bakkali.

On voyait, sur cet enregistrement, les allées et venues du directeur du nucléaire belge, et ce durant environ dix heures de film. Les enquêteurs ont établi que la cible des terroristes pourrait avoir été le réseau nucléaire du pays.

A la suite de la divulgation de cette information, le 17 février dernier, 140 militaires avaient pris position autour des centrales nucléaires du pays pour en assurer la sécurité. Il s'agirait de la raison pour laquelle les terroristes auraient changé d'objectifs et se seraient tournés vers le métro et l'aéroport.

Comme autre explication possible à ce changement dans les projets des terroristes et à leur accélération, le journal cite le coup porté par les autorités de Bruxelles à la cellule terroriste lors d'opérations qui ont mené à l’arrestation de Salah Abdeslam - l’homme le plus recherché d’Europe car soupçonné d’être le cerveau des attentats de Paris fin 2015.

Les employés et ouvriers de la centrale nucléaire de Tihange avaient d'ailleurs été évacués en fin de matinée mardi matin, à la suite des attentats perpétrés à Bruxelles, a fait savoir le chef du corps de police de Huy, Didier Lambert.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales