Turquie : un terroriste aurait été expulsé en 2015 et la Belgique aurait ignoré les avertissements

© Afolabi Sotunde Source: Reuters

Le président Erdogan a assuré mercredi que les autorités belges avaient été averties de la dangerosité d'Ibrahim El-Bakraoui après qu'il ait apparemment été arrêté, puis expulsé de Turquie. De son côté, le parquet fédéral dément toute négligence.

La Belgique a-t-elle ignoré des avertissements donnés par les services de renseignement turcs quant à un terroriste qui s'est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars ? C'est en tout cas ce qu'a assuré Recepp Tayyip Erdogan en conférence de presse.

Selon lui, Ibrahim El-Bakraoui avait été renvoyé vers les Pays-Bas, à sa propre demande, après avoir été interpellé dans la province de Gaziantep, dans le sud de la Turquie, près de la frontière syrienne, en juin 2015. Les autorités hollandaises avaient été averties dans la foulée, a-t-il précisé, dans des propos rapportés par Reuters.

L'ambassade belge aurait ensuite été mise au courant des activités djihadistes d'El-Bakraoui par les autorités turques, en juillet 2015 assure Erdogan. L'homme aurait pourtant été libéré par la suite.

Au moins 32 personnes ont trouvé la mort dans les attaques terroristes, revendiquées par Daesh, qui ont frappé Bruxelles le 22 mars. Le parquet belge a confirmé l’identité de deux des kamikazes qui se sont fait exploser, les frères El-Bakraoui, alors qu’un troisième suspect serait toujours en fuite.

Lire aussi : Erdogan avait-il prédit les attentats de Bruxelles ?

Bruxelles dément

Contacté par le journal flamand De Morgen, le parquet fédéral aurait démenti la déclaration d'Erdogan.

Le ministre de la Justice belge, Koen Geens, a lui affirmé à la chaîne flamande VRT qu'«il n'y a certainement pas eu d'extradition» vers la Belgique et qu'«il s'agit plus que probablement d'un renvoi opéré à la frontière syrienne par la Turquie».

Il a en revanche confirmé l'extradition d'Ibrahim El-Bakraoui vers les Pays-Bas mais a assuré que cette personne «n'était pas connue chez nous pour terrorisme».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales