Le Français Jérôme Valcke suspendu 12 ans de toutes fonctions liées au football

L'avenir de Jérôme Valcke dans le football vient de s'assombrir fortement. Source: Reuters
L'avenir de Jérôme Valcke dans le football vient de s'assombrir fortement.

L’ancien secrétaire général de la FIFA et proche de Michel Platini a été durement sanctionné par la justice interne de la fédération internationale vendredi. Il ne pourra plus exercer dans le milieu du ballon rond durant 12 ans.

Nouveau coup dur pour un ponte tricolore du football. Ex ponte devrait-on dire. Après les ennuis rencontrés par Michel Platini, c’est au tour de Jérôme Valcke de passer à la moulinette de l’instance suprême du sport numéro 1.

«Plusieurs actes» répréhensibles

Le 17 septembre 2015, le Français, âgé de 55 ans, avait été relevé de ses fonctions. Il était mis en cause dans une affaire de revente de billets du Mondial 2014. Le 14 janvier, il avait été limogé.

Selon la FIFA, l’enquête a permis de mettre en évidence «plusieurs actes» répréhensibles, liés en particulier «à un abus des dépenses liées aux dépenses de voyages», mais aussi à des ventes de droits de télévision à des tiers. Des délits qui s’ajoutent la «destruction de preuves».

Celui qui a occupé le poste de directeur du marketing de la FIFA avait déjà été mis en cause. Cette fois, l’affaire concernait un transfert de 10 millions de dollars de l'Afrique du Sud vers un compte du sulfureux Jack Warner, un des anciens vice-présidents de la FIFA désormais radié à vie. C’était en juin 2015. A l’époque, Jérôme Valcke avait nié toute malversation.

Après Blatter et Platini

Cette suspension, qui apparaît comme très lourde, s’ajoute à celles du président démissionnaire de la FIFA, Sepp Blatter et du président de l'UEFA, Michel Platini. Les deux ennemis déclarés ont écopé de 8 ans de suspension.

En savoir plus : La Fifa fait appel et veut une suspension à vie pour Blatter et Platini

Bien décidés à se battre, ils ont fait appel de la décision. La commission des recours de la FIFA se réunira donc les 15 et 16 février pour statuer et décider si les deux hommes ont encore un avenir dans le football. Dix jours plus tard, c’est le prochain président de la fédération internationale qui sera désigné. Tout cela, au beau milieu d’une tempête judiciaire dont une nouvelle rafale vient de souffler aujourd’hui.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales