Un sauveteur australien n'a pas pu intervenir dans les eaux turques pour sauver 31 réfugiés

© reuters Source: Reuters

Simon Lewis parcourt les eaux internationales près des îles grecques pour sauver le plus de réfugiés possible. Mais il y a quelques jours il est resté impuissant car le naufrage avait lieu dans les eaux turques et il ne pouvait pas s’approcher...

Simon Lewis a expliqué sur une chaîne australienne : «voilà la nature du sauvetage, nous mettons tout en œuvre pour essayer de sauver les gens, mais nous sommes limités dès qu’ils ne sont plus dans les eaux internationales». Les médias australiens rapportent que les sauveteurs risquent d’être accusés de «trafic d’êtres humains» s’ils aident les réfugiés à franchir les frontières internationales.

Le secouriste et son équipe naviguaient près de l’île grecque de Lesbos lorsqu’ils ont repéré un bateau de réfugiés en difficulté. Après avoir analysé la situation, ils se sont rendu compte que le bateau à la dérive se situait dans les eaux turques. L’équipe est donc restée impuissante, car elle n’a pas le droit d'intervenir dans les eaux turques.  Les secouristes ont donc assisté à la terrible scène de 31 réfugiés dont  des femmes et des enfants en train de se noyer. 

L’équipe australienne déclare avoir déjà sauvé 517 personnes en seulement 10 jours. Elle a également récolté près de 22 000 euros grâce à une campagne de crowdfunding pour payer un jet ski de sauvetage qui sera donné à des sauveteurs grecs pour les aider à atteindre les réfugiés en situation difficile plus facilement. 

Lire aussi : Des passeurs proposent des «promotions saisonnières» aux migrants pour l'hiver

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales