Réfugiés : la première victime de l’année en mer Egée est un enfant de deux ans

Si 38 migrants ont pu être secourus, un enfant de deux ans est mort noyé Source: Reuters
Si 38 migrants ont pu être secourus, un enfant de deux ans est mort noyé

Un enfant de deux ans est mort, le 2 janvier entre la Turquie et la Grèce, après que le navire qui le transportait avec une quarantaine d'autres personnes a chaviré.

Un enfant de deux ans est la première victime de l’année dans cette mer Egée qui a déjà servi de tombeau à des centaines de migrants depuis plusieurs années. Comme le petit Aylan avant lui, un enfant de deux ans a été découvert noyé, après le naufrage d'une embarcation transportant des migrants, le 2 janvier. Il est le premier migrant mort de l’année 2016 ont confirmé les garde-côtes grecs.

Le 2 janvier, un bateau qui transportait près de 40 réfugiés venus de Turquie pour rejoindre la Grèce avait fait naufrage à proximité de l’île d'Agathonissi. Alertés par des pêcheurs locaux, les garde-côtes ont dépêché sur place le navire d'une fondation basée à Malte se consacrant au sauvetage de personnes en détresse.

Ce navire a pu récupérer 38 réfugiés qui ont réussi à grimper sur les rochers. Selon les garde-côtes, les pêcheurs ont alors repéré l'enfant noyé et une femme tombée à la mer. Les morts et les blessés ont été transportés à Pythagorio, port de l'île de Samos. Dix migrants ont été hospitalisés pour hypothermie.

 

«Aujourd'hui, nous nous sommes retrouvés face à la plus jeune victime de la crise des migrants. C'est un rappel tragique des milliers de personnes qui ont péri en tentant d'atteindre la sécurité dans des conditions éprouvantes», a déclaré le fondateur de la fondation MOAS, basée à Malte, l'Américain Christopher Catrambone.

MOAS a lancé sa mission en mer Egée, entre la Turquie et la Grèce, en décembre dernier et en coopération avec les garde-côtes grecs, des ONG, des pêcheurs et des bénévoles.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales