De nombreuses chancelleries déplorent le décès du chef de la diplomatie biélorusse, Vladimir Makeï

De nombreuses chancelleries déplorent le décès du chef de la diplomatie biélorusse, Vladimir Makeï© AFP PHOTO / RUSSIAN FOREIGN MINISTRY / HO
Vladimir Makeï, ministre biélorusse des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse commune avec son homologue russe Sergueï Lavrov le 18 juin 2021 à Moscou. (Photo d’illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le ministère biélorusse des Affaires étrangères a annoncé ce 26 novembre le décès de Vladimir Makeï, à la tête de la diplomatie du pays depuis plus de dix ans. Russie, Turquie ou encore Cuba ont salué la mémoire du ministre.

«Le ministre biélorusse des Affaires étrangères Vladimir Makeï est décédé subitement», a annoncé ce 26 novembre l’agence de presse russe Sputnik, citant le porte-parole du ministère biélorusse des Affaires étrangères Anatoly Glaz.

En poste à la tête de la diplomatie biélorusse depuis août 2012, il avait pris cette semaine au sommet de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) à Erevan (Arménie). Une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov était prévue le 28 novembre.

Diplomate de formation, Vladimir Makeï a occupé, au cours de ces trente dernières années, différents postes tant au ministère des Affaires étrangères, qu’au Conseil de l’Europe en qualité de représentant de son pays, qu’à l’ambassade de France où il fut conseiller.

«Une perte lourde et irréparable», pour l'ambassade de Russie

«C’est une perte lourde et irréparable», a réagi l’ambassade de Russie en Biélorussie, saluant un «professionnel reconnu et patriote sincère» qui a «défendu avec fermeté et efficacité les intérêts de la République de Biélorussie sur les scènes internationales» et «apporté une importante contribution au renforcement des relations russo-biélorusses».

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a fait savoir : «L'éminent diplomate et l'homme d'Etat, le véritable patriote qui a consacré sa vie au service de sa patrie et à la protection de ses intérêts sur la scène internationale, est décédé.
Vladimir Makeï était un vrai ami de la Russie qui a apporté une contribution unique au plein développement de la coopération bilatérale, à l'intégration de l'Etat de l'Union, au renforcement des liens entre les peuples frères de Russie et de Biélorussie.»

«Vladimir Makeï restera à jamais dans nos cœurs comme un homme à l'âme large et à la sagesse profonde, un brillant professionnel, un camarade d'armes et un compagnon loyal, qui a gagné l'amour et le respect non seulement des citoyens de son pays, mais aussi bien au-delà de la Biélorussie», a-t-il ajouté.

Même tonalité du côté de l’OTSC (Organisation du traité de sécurité collective, incluant notamment la Biélorussie et la Russie), dont le secrétaire général Stanislav Zas a rendu hommage à «un patriote résolu, un partisan actif du renforcement des positions de la Biélorussie sur la scène internationale et un promoteur des idées d'intégration militaro-politique dans la région eurasiatique».

Le chef de la diplomatie vénézuélienne, Carlos Faria, a fait part de sa «grande douleur» sur Twitter, face à une «perte irréparable». «Nous nous souviendrons toujours de lui pour la défense inlassable de son peuple», a ajouté le ministre vénézuélien.

Bruno Rodríguez Parrilla, ministre cubain des Affaires étrangères a également fait part de ses sincères condoléances au peuple et au gouvernement biélorusse.

Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères s’est dit «profondément attristé» à l’annonce du décès de son homologue biélorusse.

Né le 5 août 1958 dans le village de Nekrachevitchi, dans la région de Grodno de la République socialiste soviétique de Biélorussie, Vladimir Makeï avait 64 ans.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix