Loukachenko : pas d'armes nucléaires en Biélorussie «si le peuple biélorusse n'est pas étranglé»

Alexandre Loukachenko à Moscou© Aleksey NIKOLSKY/Sputnik Source: AP
Alexandre Loukachenko à Moscou, le 19 février 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko aurait affirmé que le possible déploiement d'armes nucléaires, comme conventionnelles, dans le pays n'était pas à l'ordre du jour tant que «le peuple biélorusse n'est pas étranglé».

Lors d'un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron ayant eu lieu dans la soirée du 26 février, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a considéré un éventuel déploiement d'armes nucléaires sur son sol comme n'étant pas à l'ordre du jour.

Au cours de cet entretien portant principalement sur l'opération militaire russe en cours en Ukraine, Alexandre Loukachenko aurait répondu à cette éventualité en un mot : «Faux». Selon une chaîne Telegram proche des services présidentiels biélorusses, et citée par l'agence Interfax, Alexandre Loukachenko aurait expliqué que «si le peuple biélorusse n'est pas étranglé, non seulement les armes nucléaires mais aussi les armes conventionnelles sont hors de question».

Après la dislocation de l'URSS en 1991, la Biélorussie – comme d'autres ex-républiques soviétiques – avait renoncé aux armes nucléaires déployées sur son territoire et accepté de les restituer à la Russie. La Constitution biélorusse prévoyait alors que le pays reste une «zone sans nucléaire». Cet article a cependant été remplacé dans la nouvelle version de la loi fondamentale proposée par Alexandre Loukachenko et sur laquelle les Biélorusses devront se prononcer par référendum ce 27 février. Le texte exclurait désormais uniquement toute «agression militaire depuis le territoire biélorusse».

La Biélorussie toujours prête à accueillir des pourparlers entre la Russie et l'Ukraine

L'Elysée a de son côté déclaré qu'Emmanuel Macron avait lors de cet entretien «tenu à dénoncer la gravité d'une décision qui autoriserait la Russie à déployer des armes nucléaires sur le sol biélorusse». Le président français a également demandé, selon la même source, à Alexandre Loukachenko «d'exiger le retrait des troupes russes du sol biélorusse le plus rapidement possible», l'appelant à «coopérer avec la communauté internationale» sur le dossier ukrainien.

Le dirigeant biélorusse a pour sa part indiqué qu'il était disposé à accueillir les représentants de l'Ukraine et de la Russie «à tout moment et en tout lieu en Biélorussie» pour des pourparlers de cessez-le-feu.

Moscou avait précédemment proposé d'envoyer une délégation à Minsk pour des négociations avec Kiev. Le Kremlin a cependant affirmé le 25 février que l'Ukraine avait «déclaré avoir changé d’avis sur l’idée de Minsk [comme lieu des négociations], voulant désormais aller à Varsovie», avant d'«arrêter la communication».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix