#PasDeDébatPasDeMandat : gauche et droite dénoncent la campagne présidentielle

Emmanuel Macron refuse de débattre avec les autres candidats à la présidentielle© Ludovic Marin, AFP Pool Source: AP
Emmanuel Macron refuse de débattre avec les autres candidats à la présidentielle (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un collectif de personnalités de gauche a diffusé une tribune avec pour mot-dièse #PasDeDébatPasDeMandat, fustigeant une campagne présidentielle sans débat, profitant à Emmanuel Macron. Sur les réseaux sociaux, le slogan a été repris de tout bord.

Une quarantaine de personnalités de gauche ont co-signé une tribune dans Libération, publiée le 15 mars, dénonçant le manque de campagne présidentielle. Parmi eux figurent, l'actrice Adèle Haenel, la militante féministe Caroline de Haas, l'enseignante Laurence de Cock ou encore le philosophe Frédéric Lordon. Mais aussi des personnalités pas forcément toujours classées parmi les «intellectuels», comme l'ex-leader syndicaliste des «Conti» (nental) dans l'Oise, Xavier Mathieu, ou le journaliste David Dufresne, dont le film Un pays qui se tient sage est consacré à la répression violente des Gilets jaunes.

Dans le texte, ils critiquent en introduction le contexte de l'élection cardinale : «Oui, il y a la guerre. Mais il se trouve qu’il y a aussi une campagne présidentielle. De qui cette situation fait les affaires ?, la chose est assez claire pour tout le monde. Une réélection sans campagne, quelle riche idée. Une campagne annulée par cas de force majeure, quelle providence.»

«Nous avions compris que Macron avait pour idéal le renouvellement de son mandat par tacite reconduction», prolongent-ils. Dénonçant le bilan d'Emmanuel Macron, particulièrement sur le volet social, ils ont lancé un slogan #PasDeDébatPasDeMandat visant à fédérer sur les réseaux sociaux.

Le mot d'ordre a été partagé par des politiques de gauche, très largement par des soutiens de La France insoumise (LFI), à l'instar de l'eurodéputée Manon Aubry : «L'horreur de la guerre ne doit pas faire oublier le débat présidentiel et la nécessaire confrontation des programmes : c'est le gage même de la démocratie. Alors Jupiter, on descend de sa tour d'ivoire et on accepte le débat démocratique ? #PasDeDébatPasDeMandat.»

Le député LFI, François Ruffin, a également tweeté : «Et maintenant, Jupiter doit descendre de son Olympe. On va le chercher avec #PasDeDébatPasDeMandat.»

A droite aussi, le hashtag #PasDeDébatPasDeMandat a été repris par différentes personnalités politiques. Le candidat à la présidentielle, Eric Zemmour, constate qu'«Emmanuel Macron veut nous faire croire qu'il n'a même plus le temps de se raser, de s'habiller et de se coiffer. Il veut qu'on le plaigne. Pendant ce temps, les Français travaillent et souffrent. #PasDeDébatPasDeMandat.»

Le partisan du Frexit et nouveau soutien de Nicolas Dupont-Aignan pour 2022, Florian Philippot, a aussi repris le slogan, faisant la constatation que «ce mot d’ordre agace profondément [Emmanuel] Macron, toute la caste [et Robert Ménard !]». «Alors donnons-nous à cœur joie : #PasDeDébatPasDeMandat ! Evidemment ! Diffusons ! Mandat illégitime !», ajoute-t-il.

Le 7 mars sur LCI, Emmanuel Macron avait déclaré qu'il ne souhaitait pas participer à un débat avec les autres candidats avant le premier tour de la présidentielle.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix