Des députés ex-LREM fondent un parti de gauche baptisé «Les nouveaux démocrates»

- Avec AFP

Des députés ex-LREM fondent un parti de gauche baptisé «Les nouveaux démocrates»© François GUILLOT Source: AFP
Les députés Guillaume Chiche, Annie Chapelier, Aurélien Taché, Sébastien Nadot et Matthieu Orphelin tiennent des pancartes formant le mot «solidarité» devant l'Assemblée nationale, le 19 mai 2020 (image d'illustration)

Les députés anciennement membres de La République en marche Aurélien Taché et Emilie Cariou vont co-présider un nouveau parti politique dénommé «Les nouveaux démocrates» qui appelle à un large rassemblement à gauche autour de 40 propositions.

Les députés élus sous l'étiquette La République en marche (LREM) Aurélien Taché et Emilie Cariou ont annoncé ce 16 décembre la création d'un nouveau parti politique baptisé «Les nouveaux démocrates», qu'il co-présideront. Celui-ci appelle à un large rassemblement à gauche autour de 40 propositions.

Cette formation est l'émanation du mouvement «Nous demain», lancé en juin et qui se structure autour d'une poignée de parlementaires qui formaient auparavant l'aile gauche de LREM. Parmi eux figurent Guillaume Chiche, Delphine Bagarry, Sandrine Josso mais aussi la porte-parole du groupe à l'Assemblée Fiona Lazaar, qui quitte dans le même temps LREM.

40 propositions de gauche et 600 adhérents

Dans une interview accordée au Parisien ce même jour, celle-ci affirme avoir déjà «failli partir» au printemps dernier pour rejoindre les 23 députés qui avaient brièvement formé un neuvième groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Cette fois-ci, c'est le discours de Gérald Darmanin et la polémique autour de la loi Sécurité globale, ainsi que «le texte sur les séparatismes qui arrive» et les accusations «de complaisance, de compromissions à gauche» de Marlène Schiappa qui auraient encouragé sa démarche. «Je veux bien être l’aile gauche du parti, celle qui obtient des résultats, pas la caution», résume Fiona Lazaar.

Le parti a annoncé 40 de ses premières propositions en matière institutionnelle, écologique, sociale... On y retrouve par exemple le droit de vote à 16 ans, la création d'un «délit de discriminations raciales dans l’emploi», l'allongement du délai de recours à l'IVG, la syndicalisation obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés, la fin «progressive du système de notation» à l'école ou encore la création d’une «allocation universelle de formation de 900 euros dès 18 ans lorsque le jeune étudiant ou en formation professionnelle n'est plus rattaché au foyer fiscal de ses parents».

«Nous nous situons résolument dans le champ de la gauche humaniste, des démocrates convaincus effrayés chaque jour davantage devant les coups de boutoir d'une dérive autoritaire qui ne fera que le jeu des extrêmes, pour l'égalité, la justice sociale et les solidarités», écrivent encore les fondateurs du parti dans leur manifeste.

«Les nouveaux démocrates» revendiquent environ 600 adhérents et lancent un appel en vue de la présidentielle de 2022 à la gauche, de La France insoumise au Parti socialiste en passant par Europe écologie - Les Verts. «La gauche ne manque pas de figures, mais, sans un programme clair, crédible et audacieux, aucune personnalité, même la plus éminente, ne s’imposera», assurent-ils, en invitant les responsables de ces partis à se «saisir» des propositions et à apporter leurs «pierres à l’édifice».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»