Deux cadres du Rassemblement national fondent le «Parti localiste»

Deux cadres du Rassemblement national fondent le «Parti localiste»© JEFF PACHOUD / JOEL SAGET Source: AFP
Andrea Kotarac et Hervé Juvin (images d'illustration).

Andrea Kotarac et l’eurodéputé Hervé Juvin lancent un nouveau mouvement, expliquant leur démarche dans un manifeste nommé «Chez nous !». Ils ne chercheraient pas à créer une nouvelle scission au sein du RN mais veulent être un courant partenaire.

D'après Le Parisien et Le Figaro le 15 décembre, deux membres influents du Rassemblement national (RN), Andrea Kotarac (venu de La France insoumise) et l'eurodéputé Hervé Juvin ont créé une structure «Parti localiste», indépendante du Rassemblement national. Dans un manifeste intitulé «Chez nous !», ils affirment le localisme, une idée qui a été cœur de la campagne des européennes du Rassemblement national.

Hervé Juvin explique, dans des propos rapportés par Le Parisien, que «le code génétique du RN reste le jacobinisme». «Le localisme s'est inséré mais la culture du RN, c'est que tout doit être contrôlé du centre. Le parti est né sur le centralisme et il est toujours tenu par les origines idéologiques», poursuit-il et argumente : «C'est ce qui explique que le parti n'est pas réputé pour avoir un grand nombre d'élus locaux.»

Andrea Kotarac déclare pour sa part auprès du Figaro qu'«avoir un mouvement localiste, c'est avoir une forme de liberté de dire, de réfléchir, de compléter ce que peut dire le RN». «Cela permet également à des gens qui souhaitent nous rejoindre de le faire sans devoir automatiquement s'estampiller Rassemblement national», dit-il.

Le Figaro précise qu'un ancien président du Comité économique et social européen (Cese), Henri Malosse, fait aussi partie des membres fondateurs et explique son soutien au Parti localiste :  «Il n'existe plus de parti décentralisateur. Même le MoDem ou l'UDI n'en parlent plus. Alors qu'avec la crise du Covid, la centralisation s'est révélée comme un archaïsme. C'est elle qui mène à l'absurdistan tant décriée dans la presse.»

Selon les deux quotidiens, Marine Le Pen a été avisée de la démarche, avant la création de ce mouvement, et ne s'y serait pas opposée. «C'est une démarche partenaire qui permet de donner à ce concept essentiel de localisme une autonomie et une visibilité bienvenue», réagit-elle d'ailleurs auprès du Parisien.

Hervé Juvin et Andrea Kotarac sont aussi à la création du premier numéro d'une revue intitulée Idées, publiée par la Fondation Identité et Démocratie dont font partie les eurodéputés du RN au Parlement européen.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»