Mesures sanitaires : neuf maires de Seine-Saint-Denis plaident pour la réouverture des restaurants

Mesures sanitaires : neuf maires de Seine-Saint-Denis plaident pour la réouverture des restaurants© Charles Platiau Source: Reuters
Un restaurant fermé, à Paris, le 29 octobre 2020. (Illustration)

Neuf maires veulent faire annuler la fermeture des restaurants et brasseries imposée dans le cadre des restrictions sanitaires liées au Covid-19. Ils ont déposé un référé-suspension auprès du Conseil d’Etat pour contester cette fermeture.

Les maires de Neuilly-sur-Marne, Villemomble, Gagny, Neuilly-Plaisance, Rosny-sous-Bois, Montfermeil, Noisy-le-Grand, Gournay-sur-Marne et Coubron, neuf villes situées en Seine-Saint-Denis, ont déposé le 1er décembre 2020 un référé-suspension auprès du Conseil d’Etat pour contester la fermeture des restaurants et brasseries.

Ces édiles avaient déjà contesté en justice la fermeture des commerces dits «non essentiels» début novembre, rappelle Le Parisien. Ils ont cette fois déposé un référé-suspension.

Le gouvernement a autorisé la réouverture des commerces non essentiels depuis le 28 novembre, mais la fermeture des restaurants reste de vigueur au moins jusqu'au 20 janvier, comme l'a expliqué Emmanuel Macron dans ses annonces du 24 novembre concernant l'assouplissement des mesures liées à l'épidémie de Covid-19.

Il ne faut pas infantiliser les restaurateurs. Ils savent ce qu'ils doivent faire

«Il est temps que le gouvernement ouvre les yeux et prenne la décision de rouvrir les restaurants et débits de boissons. Nous ne pouvons pas admettre cette situation, quand dans le même temps, les restaurants d'entreprises restent ouverts. Une incohérence administrative de plus aux lourdes conséquences. D'ailleurs, aucune étude scientifique n'indique que ce sont des lieux de contamination», estiment les neuf édiles dans un communiqué.

«Dans les bars, on sait que la distanciation sociale devient compliquée passée une certaine heure, mais dans les restaurants et les brasseries, c'est possible», juge Zartoshte Bakhtiari, le maire (DVD) de Neuilly-sur-Marne, cité par le Parisien. «Il ne faut pas infantiliser les restaurateurs. Ils savent ce qu'ils doivent faire. A partir du moment où vous espacez les tables, portez un masque quand vous ne mangez pas, limitez le nombre de clients et enregistrez leurs identités, le risque est limité», plaide-t-il encore.

Les maires de ces villes de Seine-Saint-Denis se disent inquiets pour la santé économique des établissements de leurs communes. «Chaque jour qui passe constitue une perte irrécupérable de recettes pour tous les établissements concernés», écrivent-ils dans leur communiqué. Et de tirer la sonnette d'alarme : «Un restaurant sur deux pourrait définitivement fermer en raison des mesures imposées.» 

L'action de ces neuf maires fait écho à celle de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), qui avait elle aussi saisi le Conseil d'Etat dès le 20 novembre sur le même sujet. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»