Seine-Saint-Denis : la fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd a été effacée

Seine-Saint-Denis : la fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd a été effacée© FRANCOIS GUILLOT Source: AFP
La fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd créée par Collectif Art, le 22 juin 2020 (image d'illustration).
Suivez RT en français surTelegram

La fresque commémorative a été effacée sur demande de la préfecture de Seine-Saint-Denis, qui a répondu favorablement à une revendication du syndicat de police Alliance.

Le Comité Vérité et justice pour Adama n’a pas obtenu gain de cause. La fresque qui rendait hommage à George Floyd et Adama Traoré dans la ville de Stains a été recouverte de peinture grise le 25 septembre 2020. Le 3 juillet, la municipalité avait été mise en demeure d’effacer le mot «policières», inscrit dans la phrase qui surplombait les deux visages : «Contre le racisme et les violences policières.»

Le syndicat policier Alliance 93 s’est réjoui dans une publication Facebook que le maire de la commune ait entendu «l'injonction du préfet de la Seine-Saint-Denis».

Sur Twitter, le même syndicat indique que le «rassemblement sur le parvis de la préfecture de Bobigny, avec la présence des collègues des autres départements franciliens et [son] audience auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis», a fait aboutir la demande des policiers. L'organisation considère avoir «obtenu justice» et «rétabli l’honneur» de ces derniers «malgré les menaces et le déferlement de haine» sur les réseaux sociaux. «Alliance 93 ne cédera jamais à la stigmatisation et à la haine anti-flics», ajoute l'organisation syndicale dans un tweet.

La fresque représentait les visages d’Adama Traoré et de George Floyd. Au-dessus était écrit : «Contre le racisme et les violences policières». L'œuvre avait été inaugurée le 18 juin en présence du maire communiste de Stains, Azzedine Taïbi. Assa Traoré avait affirmé avec force lors d'un rassemblement, suite à l'annonce le 22 juin du préfet de son intention de mettre en demeure la mairie, que tout serait fait «pour qu’aucun mot ne soit effacé de la fresque», quitte à revenir «tous les jours [la] défendre, s’il le faut».

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix