La République en marche va s'associer à un hommage international à George Floyd

- Avec AFP

La République en marche va s'associer à un hommage international à George Floyd© Loic VENANCE Source: AFP
Pancarte photographiée dans une manifestation à Nantes contre le racisme le 8 juin 2020 (image d'illustration).

En France, le parti présidentiel fait savoir qu'il s'associe aux huit minutes quarante six secondes d'hommage international à George Floyd, mort le 25 mai à Minneapolis lors de son interpellation, alors que ses obsèques ont lieu ce 9 juin.

Le parti présidentiel français La République en marche (LREM) annonce qu'il s'associe ce 9 juin à l’hommage international à George Floyd, avant ses obsèques à Houston aux Etats-Unis, à 18h (heure de Paris) ce même jour, «en observant 8 minutes 46 secondes de silence en sa mémoire».

Il faut entendre le cri de colère manifesté par une grande partie de la jeunesse française ces derniers jours

La formation politique d'Emmanuel Macron précise dans un communiqué : «Si la situation en France n'est en rien comparable à celle des Etats-Unis, il faut entendre le cri de colère manifesté par une grande partie de la jeunesse française ces derniers jours pour dénoncer le racisme, la haine et toute forme de discrimination et de violences.» Et d'ajouter : «Entendre ce cri, c'est refuser le déni mais aussi les instrumentalisations qui peuvent en être faites et s'opposer aux amalgames qui reviendraient à dire que nos institutions et notre police sont racistes.»

Le parti marcheur déclare en outre : «Toutes les manifestations de racisme et de violence dans la police doivent être condamnées et sanctionnées fermement, comme l’a rappelé le ministre de l’Intérieur, mais ne sont en aucun cas représentatives de l'ensemble des forces de l’ordre qui réalisent un travail remarquable extrêmement difficile au quotidien et auxquelles LREM tient à exprimer toute sa reconnaissance.»

Christophe Castaner a notamment prôné le 8 juin en conférence de presse une «tolérance zéro» du racisme dans les forces de l'ordre, dont la suspension sera «systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré» en la matière. Le président Emmanuel Macron, qui ne s'est jusqu'ici pas exprimé publiquement sur la mort de George Floyd, avait demandé au gouvernement «d'accélérer» dans ce dossier, selon l'AFP.

La mort de George Floyd, Afro-américain tué lors de son interpellation par un policier blanc le 25 mai à Minneapolis, a généré une vague de manifestations contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis, mais également dans d'autres pays tels que la France.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»