Candidat à la présidentielle 2022, Joachim Son-Forget va construire un projet avec Alexandre Benalla

Candidat à la présidentielle 2022, Joachim Son-Forget va construire un projet avec Alexandre Benalla© Compte Twitter @benallaoff
Joachim Son-Forget avec Alexandre Banalla

Au cours de l'émission TPMP du 12 février, le député ex-LREM a officialisé sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 : «J'ai un projet présidentiel à construire, à proposer aux Français, et on va le faire avec Alexandre [Benalla]».

Le député Joachim Son-Forget, anciennement LREM puis UDI et désormais Non-inscrit, a annoncé, le 12 février, sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 dans l’émission de divertissement «Touche Pas à Mon Poste !» (TPMP), présentée par l’animateur Cyril Hanouna.

«Il y a des choses à faire avec les Français, moi j’ai envie de les faire, donc aujourd'hui je te dis Cyril que je serai candidat à la présidentielle de 2022», a déclaré Joachim Son-Forget lors de l’émission.

«On va le faire avec Alexandre [Benalla]»

«J'ai un projet présidentiel à construire, à proposer aux Français, et on va le faire avec Alexandre [Benalla], avec plein de monde, on va le faire avec ce parti, Valeur absolue, qu'on a créé», a-t-il fait valoir.

«Et si demain les Français te demandent, et bien je t'aiderai. Ce n'est pas les personnes qui comptent, c'est le projet», a-t-il encore ajouté, en s'adressant à l'animateur, qui a décliné la proposition.

«Il faut arrêter avec ça. Il n'y a que Joachim qui va se présenter», a balayé Cyril Hanouna, relancé par ses chroniqueurs, pour éviter toutes polémiques à ce sujet.

Auparavant, l'animateur avait diffusé un court message filmé d'Alexandre Benalla, ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, poursuivi dans le cadre du feuilleton politico-judiciaire qui porte son nom et qui a fait des remous jusqu'au sommet de l'Etat. 

Une source parlementaire a indiqué le 11 février à l'AFP que Joaquim Son-Forget avait demandé il y a une quinzaine de jours un badge d'accès à l'Assemblée pour Alexandre Benalla en tant que collaborateur bénévole. Cette requête a été refusée parce que son entreprise «s'apparente à du lobbying», selon cette source, «ce qui en interdit la fonction de collaborateur occasionnel permettant l'accès au site».

Joachim Son-Forget, qui représente les Français de Suisse et du Liechtenstein, avait pour sa part démissionné le 29 décembre 2018 du groupe LREM à la suite d'une polémique née de tweets sexistes contre la sénatrice EELV Esther Benbassa. Il avait rejoint le groupe UDI-Agir avant de démissionner à nouveau en décembre dernier, siégeant depuis chez les non-inscrits.

Revendiquant sa «liberté de pensée», il a lancé un parti politique nommé «Valeur Absolue», Alexandre Benalla y voyant le seul mouvement politique «où la parole est libre».

«Les personnes c'est pas grave, c'est le projet qui compte», a ensuite argumenté Joachim Son-Forget sur le plateau de l'émission. Et de continuer : «Je ne suis pas un suiveur, je suis quelqu'un de franc, qui vient de la campagne, qui n'y suis plus, mais je connais les deux mondes. J'aime les Français dans leur diversité, dans leurs différences, dans le fait qu'ils soient de droite et de gauche, c'est pas démoli tout ça.»

Toutefois, l'attaché de presse d'Alexandre Benalla a tenu à préciser à RT France la position de l'ancien responsable de la sécurité d'En marche quant à la création du parti politique «Valeur Absolue» et la candidature à l'élection présidentielle de Joachim Son-Forget. Ainsi, les propos énoncés par le député ne concernent que lui «puisque Monsieur Benalla ne se réengage pas dans la vie politique». Précisant ensuite qu'Alexandre Benalla «se mettait en retrait notamment pour sa société et sa vie de famille». «Effectivement, il a donné un petit coup de main à Monsieur Son-Forget pour le développement de son parti, au tout début, mais il ne s'associe pas à cette démarche» a indiqué son attaché de presse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»