Sondage : socialistes et macronistes accorderaient la plus grande confiance à la police

Sondage : socialistes et macronistes accorderaient la plus grande confiance à la police© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Des CRS effectuent une interpellation lors du défilé du 1er Mai à Paris (image d'illustration).

Au lendemain de manifestations dénonçant les violences policières après la mort de Steve, le JDD publie un sondage sur le ressenti des Français vis-à-vis de la police. Un fort sentiment de confiance apparaît ainsi dans certaines familles politiques.

50% des Français auraient confiance en la police selon un sondage de l'Institut français d'opinion publique (Ifop) pour Le JDD, en date du 4 août. «Un sentiment en progression de 6 points par rapport à 2012», constate l'hebdomadaire dominical, qui précise que les sympathisants socialistes et ceux de La République en marche (LREM) sont les plus nombreux à exprimer leur confiance envers la police : 69% chez les premiers, 64% chez les seconds. 

Selon le même sondage, près de 21% des Français éprouveraient de la sympathie envers les forces de l'ordre tandis que pour 20% d'entre eux, la police inspirerait spontanément de l'inquiétude, une hausse de six points si l'on compare un sondage similaire effectué 20 ans plus tôt.

Plus de deux tiers des Français jugeraient la police «efficace»

En outre, l'efficacité des forces de l'ordre semble particulièrement appréciée par les Français, 68% d'entre eux jugeant l'action de la police efficace, une hausse de 18 points en sept ans.

Cette enquête d'opinion intervient dans un contexte particulier puisqu'elle est réalisée après plusieurs mois de manifestations des Gilets jaunes et en pleine polémique sur l'intervention des forces de l'ordre à Nantes le soir de la fête de la musique.

De fait, à la veille de la parution de ce sondage, un rassemblement d'ampleur visant à dénoncer les violences policières a eu lieu à Nantes, après la mort du jeune Steve Maia Caniço, tombé dans la Loire le 21 juin 2019 alors qu'il participait à la fête de la musique sur le quai Wilson, où le même soir, avait eu lieu une intervention policière au cœur d'une polémique nationale. A l'origine de coups d'éclat successifs concernant le maintien de l'ordre, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a récemment reçu le soutien du chef du gouvernement Edouard Philippe dans le cadre de l'affaire Steve, dont l'enquête ne devrait pas commencer avant le mois de septembre.

Lire aussi : Gilets jaunes et policiers, ennemis jurés... Vraiment ? 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»