L'enquête sur la mort de Steve Maia Caniço ne commencera pas avant le mois de septembre

MEHDI FEDOUACH Source: AFP
Une manifestante tenant une pancarte lors d'un hommage rendu à Steve Maia Caniço, mort dans la Loire le soir de la fête de la musique.

Les deux juges d'instruction chargés de l'enquête sur la mort de Steve Maia Caniço, survenue le soir de la fête de la musique à Nantes, ont demandé à ce qu'elle soit confiée à d'autres juges d'instruction pour des raisons d'impartialité.

Les deux juges d'instruction chargés de l'enquête pour «homicide involontaire» ont demandé à ce que la procédure soit dépaysée, a-t-on appris vendredi 2 août de sources judiciaires. «La poursuite des investigations va nécessiter de rechercher toutes les responsabilités dans la mort du jeune homme et donc potentiellement, celles de partenaires institutionnels habituels du tribunal de grande instance de Nantes», a déclaré Jean-François Thony, procureur général de Rennes dans un communiqué.

Les deux juges concernés par l'affaire ont donc demandé à ce qu'elle soit confiée à d'autres juges afin de garantir «la sérénité de l'information judiciaire et l'impartialité objective de la juridiction saisie».

Les juges d'instruction ont immédiatement adressé, le mardi 30 juillet, jour de l'ouverture de l'information judiciaire contre X du chef d'homicide involontaire, une demande en dépaysement du dossier. Pierre Sennès, procureur de la République à Nantes, a ensuite transmis cette demande à Jean-François Thony, procureur général de Rennes, qui a ainsi saisi la Cour de cassation de la requête. Cette requête ne sera pas traitée avant la seconde quinzaine de septembre, puisqu'une demande de transfert doit être signifiée aux différentes parties, qui ont un mois pour formuler leurs observations, analyse une source judiciaire.

Une telle demande, intervenant aussi tôt dans l'enquête, est peu commune, mais la disparition du jeune homme de 24 ans avait déjà suscité une vive émotion et des critiques contre l'intervention des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin, là où avait lieu un concert pour la fête de la musique. L'avocate de la famille de Steve Maia Caniço, Me Cécile de Oliveira, a salué la demande des juges d'instruction. «Il faut qu'il y ait une distance pour travailler dans ce dossier, avec les services d'enquêteurs» déclarait-elle à l'AFP. Elle a ajouté qu'un travail d'investigation était forcément plus difficile sur les personnes avec lesquelles les juges collaborent au quotidien.

Lire aussi : Steve : la préfecture craint les black blocs et interdit les manifestations dans le centre de Nantes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»