Incendie de Notre-Dame : une association porte plainte pour des risques liés à la pollution au plomb

Incendie de Notre-Dame : une association porte plainte pour des risques liés à la pollution au plomb© Stéphane de Sakutin Source: AFP
La cathédrale Notre-Dame, le 17 juillet 2019, à Paris (image d'illustration).

L’association Robin des Bois a déposé une plainte contre X après avoir découvert des taux de plomb élevés à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle dénonce des «carences fautives» dans la transmission de l'information.

Robin des Bois, une association de défense de l’environnement, a déposé une plainte contre X, le 26 juillet, auprès du procureur de Paris pour «carences fautives dans la mise en œuvre des mesures de police générale [notamment la protection et l'information des populations et des travailleurs] ayant pour conséquence la mise en danger délibérée d'autrui et la non-assistance à personne en danger», a-t-elle fait savoir à l’AFP. Une information commentée par Jacky Bonnemains, porte-parole de Robin des Bois, sur le plateau de RT France le 29 juillet.

L'association accuse les autorités d’avoir manqué de réactivité et de transparence à propos des taux de plomb anormaux constatés à proximité de la cathédrale Notre-Dame après l’incendie survenu le 15 avril. «Les autorités compétentes, y compris le diocèse [...], ont omis de porter secours aux populations permanentes, temporaires et aux travailleurs et les ont laissé subir les retombées toxiques», explique le texte de la plainte rapporté par l’agence de presse. Plusieurs centaines de tonnes de ce métal étaient contenues dans la charpente, la flèche et la toiture. Elles ont fondu au contact du feu et se sont volatilisées dans l’air sous forme de particules.

«Nous pensons que les élus et les hauts fonctionnaires ont été soumis à des pressions diverses», explique Jacky Bonnemains, porte-parole de Robin des Bois, toujours à l’AFP, précisant que cette contrainte faisait suite aux mots d’Emmanuel Macron, qui avait «annoncé que la cathédrale devrait être [...] reconstruite pour l'année 2024». Il juge également tardif la fermeture, le 25 juillet, de deux établissement scolaires du VIe arrondissement, servant de centre de loisirs pour l’été. Le lendemain, le groupe scolaire de la rue Saint-Benoît fermait lui aussi ses portes en raison d’un taux de plomb trop important.

Les expositions répétées au plomb peuvent provoquer des perturbations rénales, des troubles digestifs, des anomalies de la reproduction ou encore des lésions au niveau du système nerveux.

Lire aussi : Pollution au plomb après l'incendie de Notre-Dame : y a-t-il eu une volonté d'étouffer l'affaire ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»