Acte 19 des Gilets jaunes : quelques tensions à Paris et dans le reste de la France (EN CONTINU)

Acte 19 des Gilets jaunes : quelques tensions à Paris et dans le reste de la France (EN CONTINU)© Geoffroy VAN DER HASSELT Source: AFP
Des Gilets jaunes réunis à Montmartre pour l'acte 19 de leur mobilisation, à Paris, le 23 mars.

Interdictions de manifester, déploiement de l'opération Sentinelle... Une semaine après une mobilisation marquée par des dégradations et des pillages sur l'avenue des Champs-Elysées, les Gilets jaunes se sont malgré tout mobilisés ce 23 mars.

Mise à jour automatique
  • Suivez en direct l'acte 19 des Gilets jaunes sur RT France.

  • A Lille, en milieu d'après-midi, la situation s'est tendue dans le quartier de la gare, où a eu lieu un premier face-à-face, selon l'AFP, avec un cordon de CRS empêchant les manifestants de dévier du parcours déclaré.

    Les forces de l'ordre ont alors tiré des grenades de gaz lacrymogènes à quelques reprises. Des poubelles ont été incendiées, des vitrines et des agences bancaires abîmées, des dégradations inédites à Lille depuis les premières manifestations en novembre 2018.

    Arrivés à la fin de la manifestation place de la République, les manifestants se sont retrouvés coincés rue d'Inkermann, qui donne sur cette place, des gendarmes mobiles et des CRS ne les laissant passer qu'au compte-gouttes, à un seul angle, interpellant certaines personnes vers 17h. Les forces de l'ordre ont chargé un peu plus tard.

  • Selon sa fille citée par l'AFP, la militante altermondialiste septuagénaire blessée en tombant pendant une charge de la police à Nice souffre de plusieurs fractures du crâne et au rocher (oreille interne).

    «Elle doit rester encore 48 heures sous surveillance. Elle est consciente, sous perfusion de morphine, car elle a de violents maux de tête», a-t-elle précisé, ajoutant que les médecins avaient eu «très, très peur» pour elle. A sa fille qu'elle n'a d'abord pas reconnue, la militante a raconté ce qui lui était arrivé en ces mots: «Je me souviens qu'un policier m'a chargée et après je ne me souviens de rien.»

  • Place de la République, des manifestants ont perturbé la circulation.

  • Peu après 19h30, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé le chiffre de 5 000 manifestants à Paris et de 40 500 pour toute la France.

  • Sur le plateau de RT France, Rocco Contento, secrétaire départemental Paris Unité SGP Police a expliqué que le policier victime d'un malaise cardiaque place de la République s'était élancé à la poursuite d'un manifestant pour l'interpeller.

  • Selon des reporters de RT France sur place, un policier victime d'un malaise, a été évacué de la place de la République, à Paris.

  • Selon une journaliste du Parisien et plusieurs témoins, un policier est à terre place de la République, victime d'un malaise dont la cause n'est pas encore connue.

    D'après le journaliste indépendant Charles Baudry, les pompiers lui prêteraient assistance, en raison d'un possible arrêt cardiaque.

  • Selon le Nombre jaune, collectif de Gilets jaunes qui s'attelle à compter les manifestants chaque samedi, la participation serait pour l'instant de plus de 127 000 Gilets jaunes partout en France à l'occasion de l'acte 19 de la mobilisation.

  • A Bordeaux, les Gilets jaunes se dirigent vers la place Pey-Berland, où la manifestation a été interdite par arrêté préfectoral.

    Ils s'étaient rassemblés auparavant place de la Comédie, une autre zone proscrite par l'arrêté préfectoral.

Découvrir plus

Les répercussions de l'acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes sont sans précédent depuis le début du mouvement. Interdictions de manifester dans plusieurs endroits en France, déploiement de la force Sentinelle, changement de stratégie pour les forces de l'ordre... Autant de mesures que le gouvernement s'est empressé de prendre au lendemain d'une manifestation marquée par des dégradations, des pillages et d'autres violences à Paris, particulièrement sur l'avenue des Champs-Elysées. 

Les Gilets jaunes ne semblent pas s'être découragés pour autant. De nombreux appels à manifester le 23 mars pour le 19e samedi d'affilée ont émergé sur les réseaux sociaux. A Paris, une manifesation déclarée devrait partir de la place Denfert-Rochereau pour arriver sur le parvis du Sacré-Coeur. D'autres Gilets jaunes ont déclaré vouloir se rassembler sur les Champs-Elysées, bravant l'interdiction de la préfecture de Paris. 

A Nice aussi, des Gilets jaunes appellent à se réunir malgré l'interdiction de manifester. Une «marche régionale Hauts de France» est organisée entre Tourcoing et Lille. D'autres appels à manifester ont été lancés un peu partout en France, comme à Caen, Montpellier, La Rochelle ou encore Toulouse.

Lire aussi : Acte 19 : où les Gilets jaunes seront-ils privés de manifestation ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»