Acte 19 des Gilets jaunes : une femme blessée après une charge de la police à Nice

Acte 19 des Gilets jaunes : une femme blessée après une charge de la police à Nice© ERIC GAILLARD Source: Reuters
Une femme a subi une charge policière et est mal retombée sur un plot.

Malgré l'interdiction préfectorale, plusieurs dizaines de Gilets jaunes ont manifesté dans le centre de la ville de Nice. Les policiers sont intervenus. Une femme a chuté lors de la charge.

Selon Nice-Matin, une femme a été sérieusement blessée lors de l'acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes à Nice le 23 mars. Alors que la préfecture avait interdit les rassemblements de Gilets jaunes dans la capitale azuréenne, plusieurs dizaines d'entre eux ont bravé l'interdiction. Peu avant midi, place Garibaldi, les policiers ont alors chargé les manifestants. Une femme âgée de 73 ans a chuté lors de la charge.

La manifestante serait tombée sur un plot. «Elle a chuté en arrière lors d'une charge des policiers devant la Civette Garibaldi», précise le média local. Selon la préfecture des Alpes-Maritimes, elle n'aurait été que «légèrement blessée». Les pompiers l’ont évacuée, consciente, d'après plusieurs sources.

Selon l'AFP, qui cite la fille de la septuagénaire tombée à Nice, «elle souffre de plusieurs fractures au crâne, au rocher (oreille interne) et des hématomes sous-duraux», précisant que les médecins avaient eu «très, très peur» pour elle quand ils l'avaient examinée. Et d'ajouter : «Elle doit rester encore 48 heures sous surveillance. Elle est consciente, sous perfusion de morphine, car elle a de violents maux de tête.»

20 personnes ont été interpellées dans la ville où les présidents chinois et français sont attendus les 24 et 25 mars, selon un bilan de la préfecture à 12h30.

Les forces de l'ordre, présentes en nombre avec plusieurs dizaines d'hommes, ont tenté plusieurs fois de disperser les participants à ce rassemblement, dont certains portaient un gilet jaune. Une partie d'entre eux se sont assis, certains chantaient la Marseillaise ou criaient «liberté !».

Lire aussi : Gilets jaunes : un acte 19 à haut risque (EN CONTINU)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»