Cagnotte de soutien aux forces de l’ordre : Leetchi se défend de tout trucage

Cagnotte de soutien aux forces de l’ordre : Leetchi se défend de tout trucage© Leetchi
La cagnotte Leetchi pour soutenir les membres des forces de l'ordre a dépassé le million d'euros, le 10 janvier 2019.

L'énorme succès rencontré par la cagnotte en faveur la police a été mis en doute par des internautes qui la soupçonnent d'avoir été gonflée par des moyens automatisés. Le site qui l'héberge a démenti avoir été la cible d'une «attaque de robots».

La cagnotte en faveur des forces de l'ordre lancée le 8 janvier par le Républicain Renaud Muselier sur la plateforme Leetchi connaît un succès fulgurant : en moins de trois jours, plus de 1 400 000 euros ont été collectés par quelque 51 000 participants. «C'est incroyable, c'est inattendu», s'est réjoui le président LR de Provence-Alpes-Côte-d'Azur auprès de l'AFP le 10 janvier.

S'il ravit autant qu'il surprend son initiateur, ce succès interroge de nombreux internautes, qui soupçonnent l'utilisation de «robots» pour faire gonfler cette cagnotte lancée en réponse à celle qui a été ouverte en soutien de Christophe Dettinger, l'ancien boxeur accusé de s'en être pris à deux gendarmes à Paris lors de la manifestation du 5 janvier des Gilets jaunes.

Des doutes nés de la parfaite régularité à laquelle ont été effectués des dons, même au plus fort de la nuit. Ainsi plus de 1 000 euros ont été collectés toutes les 30 secondes dans la nuit du 9 au 10 janvier, avant que les dons ne retrouvent un rythme normal – c'est à dire irrégulier – à six heures du matin. Les soupçons des internautes ont été d'autant plus attisés par la mise en place le 10 janvier par Leetchi, d'un outil de protection Cloudflare, qui permet de se protéger des attaques DDoS.

Autre point mis en avant par les internautes, le faible nombre de commentaires par rapport au nombre de contributeurs, et les doublons, non seulement de certains commentaires, mais aussi de dons.

Des dysfonctionnements liés à un volume «exceptionnellement élevé» selon Leetchi

Face à la polémique qui enfle sur les réseaux sociaux, le site Leetchi a formellement démenti que la cagnotte en question ait été la cible d'une «attaque de robots». Selon l'entreprise, la constance des contributions pendant la nuit serait due à des mises à jour du site pour résoudre un problème d'affichage et de traitements des dons, dont le volume a été «exceptionnellement élevé» en un «laps de temps très court».

«Ce volume élevé de visites et de dons sur une même cagnotte a entraîné un ralentissement de la validation et donc de l'affichage en temps réel des sommes versées. Ce qui a eu pour conséquence de créer un effet de "file d’attente" dans l’affichage des contributions», a expliqué Leetchi dans une série de messages sur son compte Twitter, affirmant que le «rattrapage du retard accumulé pendant la journée [s'était] fait graduellement pendant la nuit».

Le directeur général de Leetchi Benjamin Bianchet a en outre assuré dans les colonnes du Huffington Post que l'installation de l'outil Cloudflare avait été décidée en ce sens, parce qu'il «permet aussi d'accélérer l'affichage des pages».

Enfin concernant les doublons, Leetchi a soutenu que les ralentissements avaient entraîné l'envoi d'un message d'erreur au contributeur, dont certains ont renouvelé leur don alors que le précédent avait été validé. «Les remboursements sont traités au fur et à mesure», a déclaré l'entreprise.

Lire aussi : Gilets jaunes : Leetchi clôture la cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter