Renaud Muselier dénonce les «factieux» et lance une contre-cagnotte en soutien aux forces de l'ordre

Renaud Muselier dénonce les «factieux» et lance une contre-cagnotte en soutien aux forces de l'ordre
Capture d'écran leetchi.com.
Suivez RT France surTelegram

Le Républicain Renaud Muselier a lancé une cagnotte sur la plateforme Leetchi en faveur des forces de l'ordre, dénonçant la «lâcheté» de Christophe Dettinger. La cagnotte en soutien à l'ex-champion de boxe a été elle clôturée, et son montant gelé.

«Factieux» : la sémantique utilisée est celle du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, dès les premiers «actes» de la révolte des Gilets jaunes. Renaud Muselier, ex-secrétaire d'Etat dans les années 2000 et président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Les Républicains), justifie ainsi la création d'une cagnotte au bénéfice des forces de l'ordre.

«Samedi dernier, une nouvelle étape dans la violence a été franchie. Un ministère de la République a été pris d’assaut, ainsi que deux préfectures, une mairie et un tribunal. Un ancien boxeur professionnel a roué de coups plusieurs membres de forces de l’ordre allant, comble de la lâcheté, jusqu'à passer à tabac un gendarme à terre», explique l'élu sur la plateforme en ligne de collecte de dons Leetchi. «Le mouvement des gilets jaunes s’est laissé déborder par des individus factieux», affirme-t-il encore.

Face au tollé, à la pression médiatique et politique, Leetchi a clos le 8 janvier une cagnotte lancée en soutien à Christophe Dettinger, ex-boxeur mis en cause pour avoir molesté deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes. La banque propriétaire de Leetchi, le Crédit Mutuel, a annoncé avoir ouvert une enquête et gelé la somme déposée dans la cagnotte . «Il faut vérifier la légalité de cet appel aux dons et aussi sa conformité à nos règlements et à nos valeurs internes», a argumenté la banque mutualiste auprès du Parisien

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, a vivement condamné la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger, expliquant sur France Info, qu'il était «souhaitable de savoir qui [avait] donné à cette cagnotte». «C'est une forme de complicité», a-t-elle affirmé.

Lire aussi : La cagnotte pour le boxeur Dettinger dépasse les 100 000 euros, Mahjoubi dit son «dégoût»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix