«Gilets jaunes» : couvre-feu instauré à La Réunion après des violences en marge de la mobilisation

«Gilets jaunes» : couvre-feu instauré à La Réunion après des violences en marge de la mobilisation© Richard Bouhet Source: AFP
Saint-Denis-de-la-Réunion, le 19 novembre 2018.

Des véhicules ont été incendiés et des magasins pillés durant la nuit du 19 novembre à La Réunion, en marge des manifestations des «gilets jaunes», poussant les autorités à instaurer un couvre-feu partiel et à fermer les écoles.

La préfecture de La Réunion a décidé de fermer ce 20 novembre tous les établissements scolaires et crèches de l'île pour la journée, selon les informations de la chaîne de radio publique Réunion La 1ère, après une troisième nuit de violences dans le contexte de la mobilisation des «gilets jaunes» contre la hausse des prix des carburants. Les mairies de Saint-Paul et de Saint-Louis ont fait savoir que les services municipaux étaient également fermés. 

La chambre de commerce, gestionnaire de l'aéroport international de Roland-Garros, a par ailleurs annoncé que celui-ci serait fermé à partir de 18 heures ce 20 novembre et jusqu'au lendemain matin.

«Gilets jaunes» : couvre-feu instauré à La Réunion après des violences en marge de la mobilisation© Richard Bouhet Source: AFP
Saint-Denis-de-la-Réunion, le 20 novembre 2018.

Un couvre-feu partiel a également été instauré dans la moitié des communes de La Réunion. «C'est une mesure forte, inédite, elle me paraît adaptée à la situation, à cette menace que nous devons combattre», a annoncé le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, après avoir décrété une interdiction de circuler entre 21 h et 6 h dans les 12 communes de l'île les plus touchées par les troubles.

La mobilisation des gilets jaunes n'épargne pas l'île de La Réunion. 35 barrages étaient encore recensés ce 20 novembre à la mi-journée. Il est à noter que le département est régulièrement le théâtre de manifestations dénonçant la «vie chère» sur l'île.

Pillages et incendies nocturnes

Dans la nuit du 19 au 20 novembre, plusieurs véhicules ont été incendiés à divers endroits du département, des magasins pillés et de nombreux feux de palettes déclenchés.

«Gilets jaunes» : couvre-feu instauré à La Réunion après des violences en marge de la mobilisation© Richard Bouhet Source: AFP
Saint-Denis-de-la-Réunion, le 19 novembre 2018.

Des commerces ont ainsi été incendiés et vandalisés à Le Port, à Saint-Denis ainsi qu'à Saint-Paul, tandis que le McDonald's de Le Port a été vandalisé et pillé. Enfin, des affrontements entre groupes de jeunes et forces de l'ordre se sont déroulés dans plusieurs communes de l'île durant la nuit. 

Le préfet a annoncé la tenue de discussions ce 20 novembre avec des membres de collectifs et des «gilets jaunes», qui seront reçus en préfecture à Saint-Denis. 

Lire aussi : «Gilets jaunes»: quatrième jour consécutif de mobilisation, les blocages se poursuivent (EN CONTINU)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter