Dieudonné joue son spectacle dehors devant un cordon policier, les internautes réagissent

Dieudonné joue son spectacle dehors devant un cordon policier, les internautes réagissent© Miguel Medina Source: AFP
Dieudonné (image d'illustration).

Les internautes ont exprimé leur stupéfaction après que plusieurs véhicules de police ont été déployés devant la salle où Dieudonné devait se produire à Châtillon, fin octobre. Depuis, l'humoriste controversé a investi une nouvelle salle à Montreuil.

Des véhicules de police ont été déployés à au moins deux reprises devant la salle où l'humoriste controversé Dieudonné devait se produire durant le mois d'octobre, déclenchant un certain nombre de réactions sur les réseaux sociaux. Des internautes ont ainsi exprimé leur étonnement devant un tel déploiement visant à empêcher la tenue d'un spectacle.

Après avoir dû quitter le théâtre de la Main d'Or dans le XIe arrondissement de Paris, où il se produisait depuis de nombreuses années, Dieudonné s'était installé au cours de cet été dans une salle de Châtillon (Hauts-de-Seine), en banlieue sud de Paris, baptisée théâtre de l'Ampoule. Fin septembre, Jean-Pierre Schosteck le maire Les Républicains (LR) de la ville a pris un arrêté en interdisant l’accès, la commission de sécurité ayant conclu que la salle n'était pas en état d'accueillir du public, selon Le Parisien.

Dieudonné doit faire son spectacle dehors mais neuf camions de CRS avec des mitraillettes sont là afin d’empêcher l’humour !

Habitué des polémiques et des interdictions, condamné plusieurs fois pour diffamations, injures et provocation à la haine, l'humoriste a tout de même maintenu la programmation de son spectacle et son public s'est donc déplacé pour le voir jouer. Face au cordon de policiers qui le séparait de ses spectateurs, Dieudonné s'est produit le 12 octobre depuis l'escalier menant à la salle, en extérieur, devant un public debout.

«Dieudonné doit faire son spectacle dehors mais neuf camions de CRS avec des mitraillettes sont là afin d’empêcher l’humour !», se sont indignés les équipes de l'humoriste sur Twitter.

Vincent Lapierre, un reporter indépendant proche de Dieudonné et auparavant d'Alain Soral, a réalisé deux vidéos – vues plusieurs centaines de milliers de fois – en immersion lors de ces soirées où Dieudonné et ses équipes tentaient de passer outre l'interdiction d'utiliser la salle qui leur avait été signifiée. 

L'imposant déploiement policier que l'on peut y voir, a déclenché une vague de commentaires sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter. Un utilisateur s'étonne ainsi de «la liberté d'expression à géométrie variable» selon qu'il s'agisse de Dieudonné ou d'Eric Zemmour, habitué également aux provocations. Un autre internaute parle d'un «acharnement» contre Dieudonné et d'une mobilisation «complètement disproportionnée» des services de sécurité.

De la même manière, des internautes comparent ce dispositif de sécurité à celui qui serait mis en place lors d'un attentat, certains encore l'estimant inférieur à celui qui a été mis en place pour retrouver Rédouane Faïd.

L’humoriste a pris ses quartiers à Montreuil

Face à l'interdiction de se produire dans le théâtre de l'Ampoule à  Châtillon, Dieudonné a pris ses nouveaux quartiers à Montreuil, au 93 rue de Stalingrad. Il y a joué son nouveau spectacle En vérité les 25, 26 et 27 octobre et il en sera ainsi, selon ses propos sur les réseaux sociaux, durant trois mois chaque jeudi, vendredi et samedi. Les deux premières représentations se sont déroulées normalement «au chaud et sans policiers», d'après l'humoriste.

Cette salle de Montreuil est-elle autorisée à recevoir du public en nombre ? Contactée par Le Parisien, la mairie de Montreuil dit n’avoir pas été mise au courant de la programmation d’un spectacle de Dieudonné «dans un lieu privé» et annonce qu’elle «va saisir le préfet». Cette annonce présage peut-être de nouvelles complications pour l'organisation des spectacles de l'humoriste controversé.

Lire aussi : Dieudonné aurait été interpellé par la police aux frontières à l'aéroport d'Orly, puis libéré

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»