Le Conseil d'Etat annule la mise en demeure du CSA visant Zemmour, infligée à RTL

Le Conseil d'Etat annule la mise en demeure du CSA visant Zemmour, infligée à RTL© BERTRAND GUAY Source: AFP
L'écrivain Eric Zemmour, (photo d'archive).

Mise en demeure par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour «éloge de la discrimination», RTL voit cette décision annulée par le Conseil d'Etat. La sanction visait des propos tenus par Eric Zemmour dans une émission datant de février 2017.

Ce 15 octobre, le Conseil d'Etat a annulé la mise en demeure du CSA visant RTL, chaîne radio du groupe M6.

La mesure avait été annoncée le 14 juin 2017 par l'autorité française de régulation de l'audiovisuel, après des propos tenus par le polémiste Eric Zemmour le 2 février 2017 dans l'émission On n’est pas forcément d’accord.

Le journaliste politique avait alors été accusé par l'institution publique d'avoir effectué un «éloge de la discrimination» alors qu'il s'interrogeait sur l'utilisation du concept de non-discrimination qu'il estimait être «présentée abusivement comme un synonyme de l’égalité». Eric Zemmour avait poursuivi par une vive critique de la non-discrimination qu'il comparait à «une machine à désintégrer la nation, la famille, la société au nom des droits d’un individu roi». L'écrivain s'exprimait ainsi alors qu'il commentait la nomination par Donald Trump d’un nouveau juge conservateur à la Cour suprême américaine.

Le CSA avait précisément reproché à RTL de n'avoir opposé aucune «contradiction ni mise en perspective» aux propos d'Eric Zemmour, une pratique que l'institution avait considéré comme un manquement de la chaîne aux obligations de la convention qu’elle a signée avec le régulateur.

Le groupe M6 s'est félicité de la décision du Conseil d'Etat dans un communiqué à travers lequel il se montre confiant dans «l’importance et la portée du principe de liberté de communication des pensées et des opinions».

Zemmour, éternel trublion

Connu pour ses piques à répétition, Eric Zemmour se retrouve régulièrement au cœur de bourrasques médiatiques, à l'image de son accrochage avec Bernard Tapie en décembre 2016, sa diatribe adressée à la macroniste Aurore Bergé en juin 2017 ou encore ses clashs avec l'acteur Omar Sy en octobre 2017.

Plus récemment, Eric Zemmour avait été au cœur d'une énième polémique après un vif échange avec la chroniqueuse Hapsatou Sy. Lors de l'enregistrement de l'émission Les Terriens du dimanche le 16 septembre 2018, le journaliste polémiste avait notamment lancé à son interlocutrice : «C'est votre prénom qui est une insulte à la France.»

Lire aussi : Un prénom «insulte à la France» : Hapsatou Sy diffuse des images du clash avec Eric Zemmour

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter