La mairie de Paris a lancé une opération pour compter le nombre de SDF dans les rues de Paris

La mairie de Paris a lancé une opération pour compter le nombre de SDF dans les rues de Paris© Gérard Julien Source: AFP
La Nuit de la Solidarité était organisée pour le première fois à Paris

Dans la nuit du 15 au 16 février, 2 000 bénévoles et professionnels ont parcouru les rues de Paris pour recenser les personnes sans abri, quelques jours après que Julien Denormandie a affirmé que la capitale ne comptait que 50 SDF.

Quelque 2 000 personnes, dont 1 700 bénévoles, ont arpenté le 15 février au soir la capitale lors de la première «Nuit de la Solidarité» pour compter les sans-abri, les «invisibles» de la rue, dont le nombre réel a été au cœur de polémiques ces derniers jours.

De 22h à 1h, 350 équipes, composées de fonctionnaires de la Ville de Paris, de personnels associatifs et de simples citoyens et chacune encadrée par un travailleur social, ont participé à cette opération – une première à Paris, inspirée de ce qui se fait déjà à New York, Bruxelles ou Athènes. 

L'idée du projet : «avoir une photographie de la réalité» des personnes à la rue, afin de pouvoir ensuite adapter les dispositifs d'assistance et d'hébergement, a expliqué la maire de Paris, Anne Hidalgo. Mais ce comptage intervient bien évidemment dans un contexte de polémique après que le secrétaire d’Etat chargé du logement, Julien Denormandie, avait affirmé fin janvier qu’il n'y avait que 50 SDF en Ile-de-France.

De premiers chiffres seront dévoilés «en milieu de semaine prochaine», a précisé Anne Hidalgo, évoquant la date du 20 mars pour la restitution de résultats complets de l'enquête.

Le 13 février, le président de la République Emmanuel Macron avait dit avoir lui-même chargé le gouvernement de mieux compter le nombre de sans-abri. Le chef de l'État a admis avoir «échoué» à tenir sa promesse de l'été qu'il n'y ait «plus personne dans les rues, dans les bois» fin 2017, rejetant la faute sur une «pression migratoire forte en fin de trimestre».  

Lire aussi : Un hiver dans la rue : les déclarations gouvernementales confrontées à la réalité (REPORTAGE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter