Objectif zéro personne dans la rue d'ici 2018 : Macron avoue son échec

Objectif zéro personne dans la rue d'ici 2018 : Macron avoue son échec© Eric Gaillard Source: Reuters
Un sans abri à Nice. Image d'illustration

Ayant formulé en juillet 2017 une promesse extrêmement ambitieuse, celle de ne plus voir «des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois» d'ici la fin de l'année 2017, Emmanuel Macron a reconnu le 13 février qu'il n'avait pas «réussi».

«Nous n’avons pas réussi», admet Emmanuel Macron le 13 février devant l’Association de la presse présidentielle. Une déclaration qui sonne comme un premier échec patent pour le président français qui avait formulé en juillet 2017 une promesse pour le moins risquée : «La première bataille, c’est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année [2017], avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois.»

Toutefois, Emmanuel Macron justifie cet engagement non tenu par deux explications rapportées par Paris Match : l’existence de «publics fragiles qui sont en dehors des politiques publiques mises en places» et «la pression migratoire forte en fin de trimestre».

Plus mesuré qu'en juillet dernier, Emmanuel Macron maintient l'objectif «de ne plus avoir de personnes qui dorment dans la rue», sans fixer cette fois-ci de date butoir à la réalisation de cet objectif. «On ne peut pas s’accommoder de cette situation», a-t-il poursuivi selon Paris Match.

Il n'a toutefois pas souhaité commenter les sorties médiatiques polémiques du secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, ou du député La République en marche (LREM) Sylvain Maillard. Le premier avait affirmé qu'«une cinquantaine d'hommes isolés» passaient la nuit dans la rue la en Ile-de-France. Le second confirmait ce nombre – un «déni de réalité» pour l'ONG Médecins du Monde – et faisait valoir que pour «l'immense majorité» des sans-abri qui restaient dans la rue, c'était «leur choix».

Selon un rapport de la fondation Abbé Pierre en janvier 2017, près de 143 000 Français seraient actuellement sans domicile fixe (SDF).

Lire aussi : Projet de NDDL, «0 personne dans la rue» d'ici 2018... Les premiers renoncements d'Emmanuel Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»