Une troisième femme envisage de porter plainte contre Tariq Ramadan pour «harcèlement sexuel»

Une troisième femme envisage de porter plainte contre Tariq Ramadan pour «harcèlement sexuel»© KARIM JAAFAR Source: AFP
L'islamologue Tariq Ramadan
Suivez RT France surTelegram

Déjà accusé par deux femmes de viol, le célèbre islamologue fait face à une troisième accusatrice, qui affirme qu'il l'a «harcelée et menacée». Elle entend exposer «l'hypocrisie de cette éminence de l'islam».

L'islamologue suisse Tariq Ramadan fait face à une série de graves accusations, dans le sillage du mouvement de dénonciation du harcèlement et d'agressions sexuels #Balancetonporc, qui agite réseaux sociaux et médias depuis plusieurs semaines.

Déjà accusé de viol par deux femmes, le théologien est désormais ciblé par le témoignage d'une troisième femme, qui a confié dans les colonnes du Parisien, le 28 octobre, qu'elle avait envisagé de porter plainte à son encontre pour «harcèlement sexuel et menaces», dès 2014.

Alors qu'elle était en contact avec l'islamologue pour recevoir ses conseils religieux, la jeune femme a expliqué que «tout a[vait] dérapé», lorsqu'il lui a réclamé qu'elle lui envoie sa photo : «C'est devenu pornographique», assure-t-elle.

Il me disait qu'il avait des choses compromettantes sur moi, il s'est servi de son aura dans la communauté et a abusé de mes faiblesses

Tariq Ramadan l'aurait alors menacée : «Il me disait qu'il avait des choses compromettantes sur moi, il s'est servi de son aura dans la communauté et a abusé de mes faiblesses.» Par peur des représailles, confie-t-elle, la jeune femme avait tenté à l'époque – en vain – de trouver un relais médiatique pour exposer «l'hypocrisie de cette éminence de l'islam». Selon Le Parisien, elle réfléchirait aujourd'hui à porter plainte.

Accusé de viol par deux femmes

En un peu plus d'une semaine, elle est la troisième personne à formuler de lourdes accusations à l'encontre de Tariq Ramadan. Le 20 octobre, Henda Ayari, une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, avait déposé plainte contre l'islamologue sur «des faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation», qui remonteraient à 2012. Elle aussi avait affirmé ne pas avoir dénoncé son agresseur «par peur des représailles».

Tariq Ramadan avait rapidement opposé «un démenti formel à ces allégations» par la voie de son avocat, qui avait en outre annoncé qu'une plainte pour dénonciation calomnieuse serait déposée.

Quelques jours plus tard, le 26 octobre, c'est une femme de 42 ans, convertie à l'islam et souffrant d'un handicap aux jambes, qui avait à son tour dénoncé via son avocat «des scènes de violence sexuelle d'une grande brutalité» qu'elle aurait subie de la part de Tariq Ramadan en 2009. L'avocat de la plaignante, qui souhaite garder l'anonymat, a annoncé qu'une plainte pour viol avait été déposée devant le parquet de Paris.

L'islamologue Tariq Ramadan est le petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans. Agé de 55 ans, il est professeur d'études islamiques contemporaines à l'université britannique d'Oxford.

Lire aussi : #Balancetonporc : l'islamologue Tariq Ramadan accusé à son tour de viol

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix