Le SMS à Brice Hortefeux est «ancien» et ne contenait «pas des menaces», selon Rachida Dati

- Avec AFP

Le SMS à Brice Hortefeux est «ancien» et ne contenait «pas des menaces», selon Rachida Dati© Vincent Kessler Source: Reuters

Le SMS incendiaire que Rachida Dati a adressé en 2013 à Brice Hortefeux est «ancien» et ne contenait «pas des menaces», a déclaré dimanche l'ancienne garde des Sceaux sur BFM TV.

Dans un message révélé par Mediapart et dont l'AFP a également eu connaissance, la maire (LR) du VIIe arrondissement de Paris taxait Brice Hortefeux de «facho», «ministre (naze) de l'Intérieur» et d'«espèce de voyou».

«C'était pas des menaces, c'est une retranscription», a assuré Mme Dati. «C'est ancien, ça correspond à une période de tension, une très mauvaise période que je vivais à l'époque, entre Brice Hortefeux et d'autres, et moi», a expliqué l'eurodéputée, soutien de Nicolas Sarkozy dans la course à la primaire de la droite. 

Mettant Nicolas Sarkozy en copie de son envoi, l'ancienne ministre de la Justice mentionne aussi de «l'argent liquide» que l'ex-ministre de l'Intérieur aurait perçu «pour organiser des rendez-vous auprès de Sarko lorsqu'il était président», ainsi que «des relations tout aussi liquides» avec l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, mis en examen dans l'affaire Karachi.

Lire aussi : «Qu'il se fasse soigner !», répond Dati à Zemmour dans la polémique sur les «prénoms français»

«On a eu de très mauvaises relations entre Brice Hortefeux et moi, entre 2009 et 2014. Depuis, ça s'est totalement rétabli et on s'est expliqué», a-t-elle assuré dimanche, dénonçant une «atteinte à la vie privée» avec la révélation de ce SMS «qui concerne une procédure».

Ce SMS a été intercepté par les enquêteurs qui avaient placé Brice Hortefeux sur écoute dans l'enquête sur un possible financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage