«Qu'il se fasse soigner !», répond Dati à Zemmour dans la polémique sur les «prénoms français»

Capture d'écran BFM TV. DR
Capture d'écran BFM TV. DR

Rachida Dati n'a pas apprécié la sortie d'Eric Zemmour qui lui reprochait d'avoir appelé sa fille Zohra. La polémique sur les «prénoms français» lancée par l'essayiste «néo-réac» parti en croisade contre les prénoms «étrangers» continue d'enfler.

«Qu'il se fasse soigner, je pense». C'est ainsi que Rachida Dati a réagi sur le plateau de BFMTV aux propos d'Eric Zemmour concernant les prénoms «français», déclarations qui font scandale depuis le 12 septembre.

Interrogé par une journaliste de LCI qui lui demandait si, selon lui les juifs et les musulmans, donnant des noms à consonance communautaire à leurs enfants, étaient malgré tout des Français, le polémiste a répondu : «Juridiquement oui, [mais] j'estime qu'en donnant des prénoms musulmans, ils refusent de s'approprier l'Histoire de France [...] Et je l'ai dit à Rachida Dati d'ailleurs qui a donné le prénom de Zohra à sa fille, je trouve ça scandaleux, je lui ai dit. Vous voyez je me cache pas.»

L'intervention d'Eric Zemmour, venu faire la promotion de son dernier livre sur le plateau de l'émission C'est à vous sur France 5, continue ainsi de susciter de vives critiques. Il a en effet préconisé de remettre en vigueur la loi restreignant l'éventail des prénoms qu'il est possible de donner à un enfant, abrogée en 1993 après 200 ans d'existence.

Eric Zemmour s'en était également pris à la notion d'islam modéré. «En islam, il n'y a pas de musulmans modérés, il y a simplement des gens qui appliquent la religion à la lettre et d'autres qui ne le font pas», avait-il ainsi argumenté, ajoutant : «Les soldats du djihad [...] sont considérés par tous les musulmans, qu'ils le disent ou qu'ils ne le disent pas.»

Des propos qui ont été interprétés comme une stigmatisation par de nombreux téléspectateurs. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ainsi reçu plus de 700 plaintes.

Lire aussi : Pour Eric Zemmour, Zinedine Zidane et Jamel Debbouze sont «moins français» que lui (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales