Au forum de Vladivostok, la Russie et l’Inde annoncent le renforcement de leur coopération

Au forum de Vladivostok, la Russie et l’Inde annoncent le renforcement de leur coopération Source: Sputnik
Le président russe Vladimir Poutine (d.) et le Premier ministre indien Narendra Modi (g.) lors de la cérémonie de signature des documents communs faisant suite aux pourparlers russo-indiens du Ve Forum économique de l'Est à Vladivostok, le 4 septembre 2019.

La cinquième édition du Forum économique de Vladivostok est l’occasion d’annonces importantes pour la coopération entre les deux pays. Outre la «coordination diplomatique», cette coopération s’étend à l’armement, l’énergie et l’espace.

La Russie et l’Inde ont conclu le 4 septembre un accord de production en commun de pièces détachées et de composants pour des équipements militaires de fabrication russe. L’accord a été signé entre les Etats russe et indien dans le cadre de la cinquième édition du Forum économique de l’Est qui se tient à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe, et doit se conclure le 6 septembre.

Les dirigeants russe et indien, Vladimir Poutine et Narendra Modi, ont le même jour adopté une déclaration commune portant sur un renforcement de la coopération entre les deux pays. Commentant cette déclaration, le président russe a estimé qu’elle exprimait une volonté d’approfondir les liens entre les deux pays, y compris dans le domaine de la «coordination de la politique étrangère».

Le Premier ministre indien a, lui, souligné le succès de la coopération entre la Russie et l'Inde dans des domaines tels que la défense, l'énergie nucléaire et l'espace.

Depuis des décennies, Delhi est l’un des premiers clients de l’industrie russe de l’armement. L’armée indienne est par exemple équipée de chars T-90 et d’avions de combat comme les chasseurs MiG-29 et Soukhoï-30MKI. Des armes comme les missiles de croisière BrahMos, résultent des efforts conjoints d’ingénieurs russes et indiens. Et en mars, Narendra Modi a inauguré une usine qui doit produire en masse des fusils mitrailleurs AK-203 du constructeur Kalashnikov.

Récemment, Delhi a commencé à recevoir les systèmes de défense aérienne russes S-400, malgré les pressions de Washington. A présent, les deux pays envisagent d’élaborer un nouveau système de paiement hors dollars pour tous les contrats de défense, qui sera également utilisé dans le contrat S-400.

Dans le domaine de la recherche spatiale, il a été annoncé en juillet que l'Inde envisageait d'acheter des moteurs de fusée à la Russie. Un peu plus tôt, Moscou avait également promis d'aider Delhi dans le cadre de son programme spatial Gaganyaan, lequel prévoit le séjour d’un astronaute indien dans l'espace en 2022.

Le 3 septembre, jour de l’inauguration du forum de Vladivostok, le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, avait déclaré au quotidien économique russe Kommersant que Delhi attendait beaucoup de cette manifestation. Il avait eu des entretiens avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour discuter de la manière dont le forum pourrait aider à renforcer les relations entre les deux pays.

Après ces entretiens, Sergueï Lavrov a annoncé le début de discussions sur une zone de libre-échange entre l'Inde et l'Union économique eurasiatique – un bloc qui, outre la Russie, réunit quatre anciennes républiques soviétiques : l’Arménie, le Bélarus, le Kazakhstan et la Kirghizie.

L’utilisation des monnaies nationales dans les échanges commerciaux ainsi que les projets d’investissement de l’Inde dans l’Extrême-Orient russe sont également à l’ordre du jour. A l’issue de sa rencontre avec son homologue russe Subrahmanyam Jaishankar a déclaré qu'il voyait un «énorme» potentiel de croissance dans l’Extrême-Orient russe.

Pendant le mois d’août, l'Inde et la Russie ont également discuté de projets commun d’exploitation de gaz dans l'Arctique. Le ministre indien du Commerce et de l’Industrie, Piyush Goyal, avait alors déclaré que son pays cherchait à «fonder entièrement [son] économie sur le gaz» tout en louant la coopération énergétique avec la Russie.

Lire aussi : La Russie veut faire des Nouvelles routes de la soie un intégrateur politique et social de l’Eurasie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»