La Russie pense conclure d'ici la fin de l'année un contrat de livraison de batteries S-400 à l'Inde

La Russie pense conclure d'ici la fin de l'année un contrat de livraison de batteries S-400 à l'Inde Source: Reuters
La ministre indienne de la Défense Nirmala Sitharaman prononçant un discours à la Conférence annuelle sur la sécurité internationale de Moscou, le 4 avril 2018.

La Russie pourrait signer un contrat de livraison à l'Inde de batteries de défense anti-missiles et anti-aérienne S-400 d'ici la fin de l'année 2018. Mais l'exécution de ce contrat exposerait l'Inde au risque de sanctions américaines.

La Russie a annoncé ce 25 avril qu'elle prévoyait de signer cette année un accord avec l'Inde sur la vente de missiles sol-air S-400, selon l'agence de presse Interfax. D'après plusieurs sources russes concordantes, le montant de ce contrat avoisinerait les six milliards de dollars.

L'agence Interfax cite le Service fédéral de coopération militaire et technique de la Russie, qui a déclaré que tous les aspects techniques du contrat avaient été convenus et qu'il ne restait qu’à fixer un prix. «Je pense que dans l'année en cours nous allons signer le contrat correspondant», a précisé Dmitri Chougaev, chef du Service fédéral de coopération militaro-technique.

Le 3 avril dernier, Nirmala Sitharaman, ministre de la Défense de l'Inde, avait rencontré son homologue de la Fédération de Russie, le général d'armée Sergueï Choïgou. Ils avaient discuté de la coopération bilatérale dans le domaine de la défense, «un élément important du partenariat stratégique russo-indien», selon l'ambassade de la République d'Inde en Russie.

L'Inde pourrait s'exposer à des sanctions américaines

Les Etats-Unis pourraient toutefois tenter d’empêcher la signature de ce contrat, qui avait déjà été annoncé en 2016 lors de la visite en Russie du Premier ministre indien Narendra Modi. En août 2017, le président américain Donald Trump a en effet promulgué la Loi pour contrer les adversaires des Etats-Unis par les sanctions (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act, CAATSA) concernant les sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée du Nord. Celle-ci vise notamment à interdire à toute entreprise américaine ou étrangère de conclure des accords de coopération ou des contrats avec des sociétés du secteur de la défense russe.

En vertu de l'article 231 de cette loi, entrée en vigueur le 29 janvier 2018, le président des Etats-Unis peut imposer des sanctions contre toute entité ayant réalisé une transaction significative avec le secteur russe de la défense ou du renseignement.

Lire aussi : Vers la création d'une monnaie virtuelle commune aux BRICS et aux Etats de l'Union eurasienne ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter