L’Inde envisage à son tour des mesures de rétorsion douanière contre les Etats-Unis

L’Inde envisage à son tour des mesures de rétorsion douanière contre les Etats-Unis Source: Reuters
Le Premier ministre indien Narendra Modi s'exprime à l'occasion de l'inauguration du salon de l'armement DefExpo 2018 le 12 avril à Madras (illustration).

L’Inde demande aux Etats-Unis les mêmes exemptions de tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium que celles qu'ont obtenues d’autres partenaires commerciaux de Washington. En cas de refus, elle pourrait à son tour taxer les produits américains.

En l’absence d’une exemption de taxes douanières sur ses exportations d’acier et d’aluminium, l’Inde serait prête à déposer un recours contre les Etats-Unis auprès de l’OMC (l'Organisation mondiale du commerce), selon trois hauts fonctionnaires indiens impliqués dans les négociations commerciales et cités par l’agence Reuters. 

New Dehli a récemment demandé ces exemptions, arguant que ses exportations ne sauraient constituer une «menace» pour la sécurité d’un pays avec lequel son partenariat stratégique irait bien au-delà des seules relations commerciales. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, avait en effet utilisé l’argument de la sécurité nationale pour justifier des taxes de 25% et 10% sur les importations d’acier et d’aluminium

Le ministre indien de l’Acier, Chaudhary Birender Singh, n’a pas de donné de détails sur les éventuelles mesures de rétorsion envisagées par l’Inde. «Notre demande est toujours en cours d’examen par le gouvernement américain qui nous a assuré qu’il allait reconsidérer cette question», a-t-il par expliqué à Reuters.

Néanmoins, l’agence de presse rapporte avoir eu accès à une note interne du ministère indien montrant que l’Inde étudiait la possibilité de frapper certains produits importés des Etats-Unis si les exemptions demandées n’étaient finalement pas accordées.

Après la vague de protestations de nombreux pays contre les nouvelles règles douanières annoncées par Donald Trump au début du mois de mars, ce dernier en a suspendu la mise en œuvre jusqu’au 1er mai, notamment pour le Canada et le Mexique, partenaires des Etats-Unis au sein de l’accord de libre-échange nord-américain (Aléna). L’application de ces tarifs douaniers a également été suspendue jusqu’à la même date pour l’Argentine, le Brésil, la Corée du Nord et l’Union européenne.

«Pourquoi y aurait-il des barrières artificielles alors que tout le monde semble obtenir une exemption ? Nous ne constituons pas de menace sécuritaire», a renchéri une source au ministère indien de l’Acier citée par Reuters.

Depuis le début du mois d’avril, le vice-représentant au Commerce des Etats-Unis, Mark Linscott est en négociation avec le ministre indien du Commerce, Suresh Prabh et d’autres membres du gouvernement.

L’Inde a exporté en 2017 moins d’un million de tonnes d’acier vers les Etats-Unis dont elle est le dixième fournisseur. Ses exportations d’acier vers les Etats-Unis ont représenté 2,2% de l’ensemble de ses exportations de cet alliage métallique. Les échanges de biens entre l’Inde et les Etats-Unis sont traditionnellement déficitaires au détriment du sous-continent et ont connu une aggravation continue au cours des 30 dernières années, malgré une légère amélioration en 2017. Cette année-là, l’Inde a importé pour 48,6 milliards de dollars (37,8 milliards d’euros) de produits venant des Etats-Unis, contre des exportations d’un montant de 25,7 milliards de dollars (21 milliards d’euros).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter