Fusillade en Virginie : une triste conséquence de la politique intérieure américaine ?

Fusillade en Virginie : une triste conséquence de la politique intérieure américaine ? © Joshua Roberts Source: Reuters
Les services spéciaux examinent les lieux de l'attaque en Virginie.

La dernière fusillade en date aux Etats-Uni ne semble pas être une attaque orchestrée, mais a été rendue possible par une sécurité lacunaire et le laxisme américain sur le port d'armes, estime le journaliste Martin Jay.

RT : Qui pourrait être derrière cette attaque ?

Martin Jay (M. J.) : Il est encore trop tôt pour en parler. Nous avons l'identité de l'auteur de l'attaque, mais il n'y a pas beaucoup de détails pour le moment. Il se peut que nombre de journalistes américains fassent de leur mieux pour éviter de traiter l'attaquant comme un terroriste. C'est un américain de type caucasien, visiblement très perturbé par la situation politique aux Etats-Unis.

RT : Un adjoint du chef de la majorité parlementaire républicaine est parmi les blessés. Pensez-vous qu’il a été particulièrement ciblé ?

M. J. : Non, je ne crois pas que le tireur avait l’intention d’atteindre une personne clé des républicains. C’est un assaut d'envergure, le tireur a lancé quelques 52 rafales, cela ne semble pas être une opération bien orchestrée.

Une des premières choses que Donald Trump a faites après son entrée en fonction, tient en des propositions visant à compliquer la situation concernant les lois sur le port d'armes

RT : L’attaque a eu lieu au cours de l'entraînement de baseball de membres du Congrès. La sécurité devrait-elle être renforcée autour de ce genre d'évènements ?

M. J. : Evidemment. C’est un des sujets qui seront abordés dans les médias et dans les éditoriaux au cours dans les prochains jours : le niveau de sécurité que le nouveau président américain assure pour son peuple – tous les endroits de ce genre doivent être l'objet d'une sécurité accrue. Il semble que la sécurité ait été lacunaire. Mais il ne faut pas oublier que c’est l’Etat de Virginie où les lois sur les armes sont très laxistes, et personne n’a arrêté cet individu avec un fusil d’assaut semi-automatique sur son dos. Des collègues m’ont dit que, dans cet Etat, vous n’avez même pas besoin d’avoir un permis pour porter une telle arme.

En outre, une des premières choses que Donald Trump a faites après son entrée en fonction, tient en des propositions visant à compliquer la situation concernant les lois sur le port d'armes et la vérifications des antécédents des individus cherchant à se procurer un permis.

Lire aussi : Daesh appelle à perpétrer des attentats aux quatre coins du monde durant le ramadan

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.