Premier tour de la présidentielle : «Un séisme qui va bouleverser le paysage politique»

Premier tour de la présidentielle : «Un séisme qui va bouleverser le paysage politique»© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Heurts à Paris après le premier tour de la présidentielle

Les résultats du premier tour de la présidentielle en France ont redistribué les cartes dans le monde politique, explique Laurent Jacobelli, secrétaire général adjoint de Debout la France, en analysant les possibles conséquences pour le pays.

RT France : Comment expliquez-vous la défaite des deux partis majeurs lors du premier tour de la présidentielle ?

Laurent Jacobelli (L. J.) : Les Français ont compris que ceux qui alternent depuis 30 ans, le Parti socialiste et les Républicains sont des partis qui ne peuvent pas résoudre leurs problèmes, et ils les ont chassés. C’est le grand enseignement de ce premier tour de scrutin. Ils étaient décalés par rapport à la société, ils enfonçaient la France toujours un peu plus profondément dans le malheur. Maintenant, ils ne sont plus acteurs du destin des Français, au moins pour la présidentielle. C’est, je crois, le grand signal qu’on peut retenir de cette élection.

Emmanuel Macron a fait croire qu’il était neuf. Evidemment, tout cela c’est la façade

RT France : Qu’est-ce qui a porté Emmanuel Macron au deuxième tour ?

L. J. : Il a fait croire qu’il était neuf. Evidemment, tout cela c’est la façade. Les idées qu’il porte sont toujours un peu les mêmes et sont portées aussi par François Hollande. Les Français ont décidé de mettre de nouveaux acteurs en jeu.

Les Français sont assez grands pour choisir leur destin

RT France : Quel est votre pronostic pour le deuxième tour ?

L. J. : On ne peut pas jouer au jeu du pronostic, c’est trop important pour la France. Les Français sont assez grands pour choisir leur destin.

RT France : Que disent ces résultats du système politique français ?

L. J. : Il a vécu un séisme qui va bouleverser le paysage politique, c’est ce que nous disons depuis des années, c’est ce qui vient de se passer. Les cartes sont redistribuées.

Lire aussi : Après la présidentielle, la France deviendra-t-elle «ingouvernable» ?

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.