«Une politique scandaleuse : les Anglais continuent à vendre des armes aux Saoudiens»

«Une politique scandaleuse : les Anglais continuent à vendre des armes aux Saoudiens» © POOL New Source: Reuters
Le premier ministre britannique, Theresa May, et le Roi de l'Arabie saoudite, Salman bin Abdulaziz al Saud, à Manama, Bahreïn

Malgré la mort de milliers de civils au Yémen, le Royaume-Uni continue à fournir des armes à l'Arabie saoudite – c’est une politique erronée dont le peuple britannique ne bénéficiera pas, affirme le militant bahreïni Saeed al-Shehabi.

Le gouvernement britannique fait face à un procès historique. La Campagne contre le commerce des armes (ou CAAT pour Campaign Against Arms Trade) prend des mesures juridiques pour tenter d’empêcher le Royaume-Uni de vendre des armes à l’Arabie saoudite.

RT : La Cour suprême a commencé cette semaine l’examen judiciaire des ventes d’armes effectuées par le Royaume-Uni à l’Arabie saoudite. Est-il possible d'assister à une suspension totale des ventes d’armes à Riyad ?

Saeed al-Shehabi (S. a. S.) : Cet incident n’a pas été suffisamment couvert par les médias, en particulier par les médias occidentaux. La plainte contre le gouvernement britannique est examinée par la Cour, mais je ne suis pas sûr que la Cour rende une décision en faveur de la CAAT, qui a monté ce dossier. C’est un acte scandaleux de la part du gouvernement britannique : continuer à livrer des armes aux Saoudiens, sachant que plus de 15 000 personnes ont été tuées, avec au moins 5 000 victimes civiles dont probablement 2 000 enfants. Les familles sont coincées au Yémen à l'heure actuelle à cause d’un blocus aérien, maritime et terrestre ; les gens ne peuvent rien recevoir à cause de cela.

C’est une catastrophe humanitaire, une situation qui a été ignorée par la communauté internationale. Je ne suis pas sûr que la Cour se prononce contre le gouvernement britannique. Mais il y a assez de preuves pour suggérer que les Saoudiens ont enfreint le droit humanitaire international, et qu’ils ont commis des crimes de guerre à très grande échelle.

RT : Pourquoi a-t-il fallu si longtemps avant de s’adresser à la Cour, alors que le désastre humanitaire au Yémen est en cours depuis presque deux ans maintenant ?

S. a. S. : La CAAT a porté l’affaire devant la Cour il y a un an, mais bien sûr, cela a été fait avec un grand retard. Même les Nations unies ont reconnu l’année dernière que des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre avaient été commis. Amnesty International, Human Rights Watch – toutes ces organisations se sont rendues sur le terrain et ont établi, hors de tout doute raisonnable, que les crimes de guerre avaient été commis à plus grande échelle.

Et pourtant, le gouvernement britannique continue à fournir des armes. Même lorsque Theresa May a visité Manama [en décembre 2016] pour assister au sommet du Conseil de coopération du Golfe, elle n’est pas revenue sur les livraisons d’armes aux Saoudiens. Il est probable qu’elle continuera en ce sens. Malheureusement, le gouvernement britannique procède à une politique vicieuse, au mauvais moment et au mauvais endroit. Je ne pense pas que le peuple britannique bénéficie de cette politique.

Lire aussi : Donald Trump est-il en train de provoquer une guerre au Yémen ? 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales