13 civils tués au Yémen dans une nouvelle bavure de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite

- Avec AFP

13 civils tués au Yémen dans une nouvelle bavure de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite© Mohamed Al-Sayaghi Source: Reuters
Un enfant prend en photo une maison de Sanaa détruite par un raid aérien de la coalition arabe au Yémen

Un raid aérien de la coalition militaire sous commandement saoudien aurait tué 13 civils dont un enfant au Yémen. Des sources militaires ont également rapporté à l'AFP que de nouvelles violences avaient causé la mort de rebelles et de soldats.

L'aviation de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient depuis mars 2015 au Yémen a bombardé un convoi de camions chargés de marchandises le lundi 14 novembre. Selon des sources militaires, 13 civils, dont un enfant auraient été tués. Ce bilan a été confirmé à l'AFP par une source médicale.

Des sources militaires ont également rapporté la mort de neuf rebelles chiites houthis le dimanche 13 novembre dans la province d'Ibb. Ces combattants auraient fait partie d'un groupe de rebelles acheminés en renfort vers la province de Taëz, théâtre depuis plus d'un an de violents combats entre forces progouvernementales et insurgés.

Dans la banlieue sud de Taëz, chef-lieu de la province du même nom, cinq rebelles et trois soldats progouvernementaux ont également trouvé la mort dans des combats nocturnes, a indiqué un responsable militaire loyaliste.

Ce responsable loyaliste, qui a requis l'anonymat, a expliqué à l'AFP que les Houthis avaient intensifié leurs opérations militaires dans le sud de la province de Taëz, menaçant la circulation sur un important axe routier contrôlé par les loyalistes et reliant la région à Aden, la grande ville du Sud.

La coalition arabe sous commandement saoudien est régulièrement accusée de «bavures» par des organisations de défense des droits de l'Homme. Le conflit a fait plus de 6 600 morts, dont près de la moitié de civils, selon les Nations unies. 

Lire aussi : Human Rights Watch évoque des crimes de guerre de la coalition arabe au Yémen

La guerre au Yémen déchire le pays depuis plus de 19 mois. La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite intervient pour appuyer les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles chiites houthis, accusés de liens avec l'Iran, et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Lire aussi : L'Arabie saoudite s'emploie à faire «disparaître» le Yémen en tant qu'entité politique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales