«Les zones de sécurité changent la donne en Syrie – de mauvaises nouvelles pour Daesh»

«Les zones de sécurité changent la donne en Syrie – de mauvaises nouvelles pour Daesh»© Khalil Ashawi Source: Reuters
Un rebelle syrien près de la ville d'al-Bab dans le Nord du pays.

Le président Donald Trump a récemment déclaré qu'il «ferait absolument des zones de sécurité en Syrie» pour les personnes fuyant la violence. Pour le journaliste Martin Jay il s’agit d’un bon symptôme.

RT : Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou était prêt à discuter de l'idée des zones de sécurité avec Washington. Ce changement, quand l'Amérique et la Russie sont à peu près sur la même ligne concernant la Syrie, à quel point est-il important ?

Martin Jay (M. J.) : Je pense que nous pouvons être prudemment optimistes. Cela change la donne, nous avançons dans la bonne direction. Auparavant, nous n'avions pas un semblant de bon sens. Ce qui est important maintenant, c’est que Trump semble respecter sa parole. Il a dit qu'il allait entreprendre des actions contre Daesh et c'est un pas dans la bonne direction.

Il est très important de séparer les extrémistes des civils

RT : Est-ce une bonne nouvelle pour les gens engagés dans cette terrible guerre en cours ? 

M. J. : Il faut se souvenir que beaucoup de gens en Syrie ont été assiégés, enfermés dans les villes sans avoir accès à l'aide humanitaire, à la nourriture, etc. Ce sera une bonne nouvelle pour les gens de la région. C'en est une mauvaise pour Daesh et pour tout groupe extrémiste. Traditionnellement, leur force c’était d'avoir réussi à se positionner dans des zones peuplées avec beaucoup de logements civils. C’était très difficile de les affecter vraiment avec les bombardements, qu'il s'agisse des forces de la coalition américaine ou arabe, par le passé. De ce point de vue, les zones de sécurité pourraient avoir un impact réel. Il est très important de séparer les extrémistes des civils. Aujourd'hui c'est intéressant, parce que nous avons vu que Donald Trump prenait ses décisions lui-même. Nous voyons également les décisions qu’il prend quand il est conseillé par les personnes les plus expérimentées dans son administration. Je suis absolument certain que cette décision vient de James Mattis, le nouveau ministre de la Défense.

Lire aussi : Cinq politiques que Trump devrait adopter au Moyen-Orient - pour la Russie et l'Amérique

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»