En diffusant un sujet sur le meurtre de Donald Trump, «CNN s'est portée un coup fatal»

En diffusant un sujet sur le meurtre de Donald Trump, «CNN s'est portée un coup fatal»© Carlos Barria Source: Reuters
Donald Trump lors de la cérémonie d'investiture

L'investiture de Trump a causé l'agitation de ses adversaires qui visent à lui nuire, en ne faisant que se discréditer définitivement, tandis que les changements viennent bientôt partout dans le monde, estime l'écrivain George Galloway.

RT : Pourquoi CNN a diffusé un sujet sur les événements qui pourraient se dérouler si Trump était assassiné ?   

George Galloway (G. G.) : C’était magnifique, l’ensemble de ce qu’on vient de voir.

CNN est en faillite à l’égard de sa crédibilité, compte tenu de la façon dont ils couvraient les élections et ce qui s’est passé après

La politique américaine c’est toujours du cirque, comme nous les anglais le pensons avec snobisme. Mais ça, c’est au-delà, quelque chose que seulement Bonham et Bailey pourraient inventer.

RT : Trump a déclaré qu’ils allaient régler les controverses une fois qu’il serait en fonction…

G. G. : Je ne sais pas. CNN est connu comme une chaîne d'informations de Clinton. Je crois qu’elle est en faillite à l’égard de sa crédibilité, compte tenu de la façon dont ils ont couvert les élections et ce qui s’est passé après. Leurs audiences diminuent, ils se sont discrédités eux-mêmes et ils se sont probablement portés un coup fatal.     

RT : Il y a un groupe qui planifie de perturber la cérémonie d'investiture, ces gens sont contre un transfert pacifique du pouvoir à Donald Trump. Pensez-vous que tout cela va se calmer et que les Américains seront capables de surmonter la division nationale et de se réunir ? 

G. G. : Tout d’abord, il ne faut pas confondre les milliers avec les millions, sans parler des centaines de millions. Et je reconnais moi-même que quelques milliers de personnes peuvent faire beaucoup de bruit, car je suis moi-même souvent au milieu d’eux.

Mais des choses exceptionnelles se passent aux Etats-Unis. Il n’est pas nécessaire de rappeler à tous les spectateurs, mais uniquement aux plus jeunes, que le président des Etats-Unis Jack Kennedy a été assassiné en pleine rue, en plein jour, dans une grande ville américaine. Et son frère, Bobby Kennedy, qui aurait pu soudainement devenir président, a été tué en public dans un hôtel californien. Martin Luther King a été assassiné. Malcolm X a été tué. Il y eu beaucoup de meurtres politiques qui sont d’habitude effectués par un nigaud qui est en fait dirigé par certaines forces qui détestent le plus Donald Trump.

Si j’étais à sa place, je ne m'approcherais pas des gazons et des pelouses,  je ne me déplacerai pas voiture décapotable et j’aurais recruté des gardes pour surveiller mes gardiens.

RT : N’est-il pas un peu ridicule que les gens voient des liens entre la Russie et Donald Trump dans des feux d’artifices défectueux ?

G. G. : Vous voyez, Poutine peut tout atteindre. Il a même été capable de manipuler les feux d’artifice à l’investiture. Je ne savais que cela signifiait l'Union des Républiques socialistes ou soviétiques, c’est peut-être l’avenir des Etats-Unis – les Etats-Unis de Russie – qui sait ? J’espère que Trump et le président Poutine s’entendront bien, parce que s’ils arrivent à le faire, cela va rendre ce monde plus sûr. Et il y a certainement beaucoup de gens qui essaient de l'en empêcher afin de l'isoler. C’était peut-être eux qui ont mis la main sur les feux d’artifice.   

L’UE, telle que nous la connaissons, un suppôt des banquiers, une organisation néolibérale et antidémocratique, va disparaître

RT : Trump a beaucoup critiqué l’UE dans le passé. Comment voyez-vous les relations entre le nouveau président américain et l’Europe ? 

G. G. : Avant tout, tous les dirigeants européens changent de place, nous voyons un changement de garde en France, il y aura un nouveau président prochainement – et nous aurons soudainement une approche très différente de l’euro, de l’UE, des relations internationales en général et des relations avec la Russie. On verra un nouveau gouvernement en Italie, aux Pays-Bas ; le gouvernement britannique a changé suite au Brexit.

J’espère que le président Trump a raison, et que l’UE, telle que nous la connaissons, un suppôt des banquiers, une organisation néolibérale et antidémocratique, va disparaître. Mais il agit vraiment comme un perturbateur, non seulement de l’UE, mais de sa branche militaire, l’OTAN. Il a causé une agitation dans leurs rangs, en ce qui concerne son attitude envers ces deux organisations supranationales. Et encore une fois, je suis très optimiste. Nous n’avons effectivement pas besoin de l’OTAN – pour affronter qui et pourquoi ? Et bien sûr, nous n’avons pas besoin de l’UE sous sa forme actuelle.

Lire aussi : «Certains médias américains qui méprisent Trump... ont aidé à le faire élire»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.