«Etats-Unis de Russie» ? Quand Twitter plaisante sur un mystérieux sigle écrit en lettres de feu

«Etats-Unis de Russie» ? Quand Twitter plaisante sur un mystérieux sigle écrit en lettres de feu© Augie Dog / YouTube
De nombreux internautes ont estimé pouvoir lire «USR» au lieu de «USA»

USA ou USR ? De nombreux internautes ne sont pas sûrs d'avoir compris ce que les pyrotechniciens ont écrit dans le ciel lors de la célébration de la victoire de Donald Trump. Traduit en «United States of Russia», le sigle a fait réagir la toile.

A la veille de l'investiture de Donald Trump, des feux d’artifices ont clôturé le 19 janvier une série de concerts célébrant la victoire du candidat républicain à l'élection présidentielle américaine. 

Ces feux d'artifices, spectaculaires, ont interpellé des téléspectateurs et des utilisateurs des réseaux sociaux. En effet, pour de très nombreuses personnes, ce n'est pas le sigle USA qui a illuminé le ciel mais trois lettres gigantesques formant un étrange «USR». Il n'en fallait pas plus pour que Twitter s'enflamme. 

Alors que certains s’obstinent encore à chercher de nouveaux signes «prouvant» l'emprise du Kremlin sur les Etats-Unis, de très nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont rapidement «traduit» avec humour ce sigle, jusque là inconnu, en «United States of Russia» (Etats-Unis de Russie, en français).

«Sortez la vodka. Les feux d'artifice viennent d'écrire USR au lieu d'USA. Merci à la Russie, alias URSS», a par exemple écrit un utilisateur sur Twitter.

Certains utilisateurs des réseaux sociaux ont suggéré que cette étrange affaire était une plaisanterie de la part des pyrotechniciens.

«Respect total aux pyrotechniciens. C'est du génie», a ainsi twitté un internaute.

Toutefois, une très grande majorité d'internautes a choisi de s'amuser de ces feux d'artifices insolites et se sont divertis de l'idée saugrenue d'un piratage informatique réalisé par Moscou. 

Un utilisateur des réseaux sociaux a par exemple plaisanté : «Oh non ! La Russie a hacké l'inauguration [et] les feux d'artifice.»

«Pas une fois de plus... On dirait que la Russie a hacké le feu d'artifice», a ironisé un autre utilisateur de Twitter.

A l'instar de cet internaute qui a twitté : «Trump dévoile ses plans pour l'Amérique. Bienvenue dans l'USR», de nombreux utilisateurs ont par ailleurs plaisanté sur une collusion russo-américaine. 

Au cours de l'année dernière et encore jursqu'à aujourd'hui, l'administration Obama a accusé la Russie de manière répétée et insistante – mais sans jamais apporter de preuves tangibles et solides – d'être derrière des cyberattaques contre des cibles américaines. Les allégations sur une prétendue ingérence de la Russie dans les affaires intérieures des Etats-Unis ont notamment conduit au développement d'une véritable hystérie à propos des «hackers russe».

L'épisode cocasse des feux d'artifice semble toutefois peut-être révéler que certains internautes américains ont désormais choisi de rire de ces allégations et de les tourner en dérision.

Lire aussi : «Cyberattaques russes» : Donald Trump conseille aux Américains de «vivre leur vie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales